Cote d’Ivoire : Mesure d’allègement fiscal en faveur des exploitations

CI0000000196 - SPHC
La bourse Ouvre dans 17h30min
Voir tous les sujets

Yao Yao
08/01/2019 14:47:05
0
Bonjour,

pour ma part je ne comprends pas trop pourquoi ils baissent les taxes sur un marché qui se porte si bien ?! Ne devraient ils pas attendre ?

Yao
  
Répondre
Yao Yao
08/01/2019 14:47:05
0

Le gouvernement ivoirien, à la faveur de la publication de l’annexe fiscale à la loi des finances 2019, a décidé de réduire le taux d'imposition de 2,5% à 1,5% sur les produits hévéicoles allant sur la période de 2019 à 2021.

hévéa

Depuis quelques années, les cours mondiaux de l’hévéa qui connaissent d’importantes fluctuations à la baisse, affectent de manière significative les revenus des producteurs et des industriels dont les coûts de production demeurent élevés.

Cette situation est essentiellement due au ralentissement de la croissance économique en Chine, premier consommateur mondial de caoutchouc. A la faiblesse de la demande s’ajoute des stocks élevés sans compter les tensions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis.

Dans les faits, après avoir atteint 2,71 USD en février 2017 (son cours le plus haut sur les 5 dernières années), le cours du caoutchouc n’a cessé de fléchir jusqu’à atteindre 1,35 USD en 2018 à la bourse de Singapore (SICOM) ; soit une contraction de 50,18% en de deux (2) ans.

h

Au niveau local, le prix d’achat au planteur est passé de 281 FCFA en janvier 2018 à 248 FCFA en décembre 2018. Ce qui correspond à une baisse de 11,74%.

Cette baisse drastique du cours de l’hévéa pèse énormément sur les résultats des producteurs. La Société Africaine de plantations d’hévéas (SAPH) a ainsi vu son chiffre d’affaires passer de 99,7 milliards FCFA en septembre 2017 à 91 milliards FCFA en glissement annuel, pour un résultat net négatif de 604 millions FCFA.

Dans la même lignée, la Société des Caoutchoucs de Grand-Béréby (SOGB) a également vu ses performances s’amenuiser. Son résultat net s’est effondré en passant de 9,6 milliards FCFA en septembre 2017 à 1,4 milliards FCFA à la même période de l’année 2018, soit une forte baisse de 85,7%.

Ces mauvais résultats ont entrainé une sanction du titre SOGB sur le marché boursier. Le titre a ainsi enregistré un repli de 45.60% à la BRVM, passant de 4 200 FCFA à 2 285 FCFA en 1 an.

Les difficultés de la filière ne sont pas uniquement imputables à la chute des cours mondiaux, mais également à la taxe imposée sur le chiffre d’affaires du secteur depuis 2012 par les pouvoirs publics.

De 5% en 2012, cette taxe a baissé graduellement pour atteindre 2,5% en 2018

C’est certes une baisse de moitié, toutefois, les opérateurs du secteur plaident pour un abandon définitif de la taxe.

Pour répondre à leur doléance, le gouvernement ivoirien a décidé d'alléger le taux d'imposition pour aider les opérateurs du secteur de l’hévéa à faire face à cette difficile conjoncture économique et de leur permettre de relancer leurs investissements. Dès lors, il est proposé de réduire ce taux de 2,5% à 1,5% sur la période allant de 2019-2021.

Pour rappel, le chiffre d’affaires de la filière hévéa est passé de 120 milliards FCFA en 2008 à 495 milliards FCFA en 2017. Les revenus distribués aux paysans sont passés de 40 milliards FCFA à 100 milliards FCFA sur la même période.

La filière fait, par ailleurs, vivre 900 000 personnes et concentre environs 300 000 emplois directs.

La Côte d’Ivoire est le premier producteur africain de caoutchouc naturel avec 600 000 tonnes, soit 70% de la production africaine.

Dr Ange PONOU


  
Répondre

    Retour au forum SAPH CI