La référence de l'actualité économique dans l'UEMOA

sikafinance, bourse Côte d'Ivoire

Ababacar DIAW, DG de Impaxis Securities : ''Les investisseurs internationaux ont montré qu'ils ont de l’appétit pour les marchés africains''

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM ouvre dans 11h25min

Ababacar DIAW, Directeur général de Impaxis Securities :

Les investisseurs internationaux ont montré qu'ils ont de l'appétit pour les marchés africains.

 

 

Ex-banquier d'affaires chez HSBC à Paris, Ababacar DIAW a pris en main, il y a 4 ans, Impaxis Securities, une SGI en vue sur le marché régional. Co-arrangeur et co-chef de file de l'emprunt obligataire de la BIDC lancé le 10 mai et clôturé en seulement 24 heures, la société avait conduit avec succès, en juillet 2020, l'obligation de SONATEL, l'une des plus importantes jamais réalisées par un acteur privé.

Dans cet entretien, Ababacar DIAW échange sur l'engouement autour de l'opération de la BIDC qui a mobilisé " plus de 300 investisseurs " et partage son expérience de la pratique des investisseurs internationaux toujours en quête de filons sur le marché financier africain, le " plus rentable du monde ". Il aborde également les ‘'Basket Bonds'', une solution d'Impaxis visant à mobiliser des ressources en faveur des PME.



 

Cela fait bientôt 4 ans que vous êtes à la tête de la SGI Impaxis Securities qui a structuré d'importantes levées de fonds sur le marché régional. Qui est Ababacar DIAW ? 

Effectivement, cela fait 4 ans que j'ai rejoint Impaxis Securities en tant que directeur général et je suis par ailleurs managing director au niveau groupe en charge des opérations de banque d'investissement (M&A / Capital Markets/ Advisory). 

Avant de rejoindre IMPAXIS, j'étais banquier d'affaires au sein des équipes Fusions & Acquisitions d'HSBC à Paris. Je dirais que je suis un " pur produit " de la banque d'affaires, tant par mon parcours que par l'approche des dossiers : la rigueur, le professionnalisme et l'éthique sont des valeurs que je partage avec mes équipes. 

Avant de rejoindre IMPAXIS, j'étais banquier d'affaires au sein des équipes Fusions & Acquisitions d'HSBC à Paris.

Je suis diplômé de l'université Paris Dauphine (Magistère BFA) avec une spécialisation en Corporate Finance & Investment Banking de la Olin Business School – Washington University of St- Louis (USA). Je suis également un ancien enfant de Troupe (ex Pryntanée Militaire de St-Louis au Sénégal). 


Impaxis Securities a conduit, en tant que chef de file, l'emprunt obligataire de la BIDC au cours du mois de mai. Quel bilan pouvez-vous faire de cette opération et quelle appréciation faites-vous de la réaction du marché ? 

Le 10 mai dernier, grâce à un engouement extraordinaire des investisseurs pour l'émetteur, la BIDC, une institution financière multilatérale de développement dédiée au financement de projets en Afrique de l'Ouest, a clôturé avec succès la première tranche de son programme d'émission de 240 milliards de FCFA. Avec cette 6ème émission obligataire, la communauté financière régionale et internationale vient encore une fois de plus confirmer la confiance qu'elles accordent à la BIDC. L'intérêt des investisseurs a permis de clôturer l'opération en moins de 24h avec une sursouscription de 258% et des fonds provenant de plus de 300 investisseurs régionaux et internationaux. 

L'emprunt de la BIDC a été clôturé en moins de 24h avec une sursouscription de 258% et des fonds provenant de plus de 300 investisseurs régionaux et internationaux. 

Cette sursouscription témoigne de l'adhésion des investisseurs à la stratégie que la BIDC entend déployer dans la zone. Dans sa mission d'impulsion de la relance post-COVID-19 en Afrique de l'Ouest, la BIDC injectera les fonds collectés pour aider les États membres de l'UEMOA dans leur relance économique et le financement de projets de développement dans des secteurs tels que les infrastructures, l'énergie, l'eau et la santé. Par ailleurs, cet effort de mobilisation des ressources vise à soutenir la dynamique d'industrialisation, avec un accent particulier sur les PME/PMI, conformément au Plan stratégique 2021-2025 de la Banque. 

La BIDC prévoit une nouvelle sollicitation du marché financier dans les mois à venir, selon l'état d'avancement des projets à financer. 

Nous tenons à rassurer les investisseurs qui n'ont pas pu être servi lors de cette première tranche, que ce n'est que partie remise. L'émetteur prévoit une nouvelle sollicitation du marché financier dans les mois à venir, selon l'état d'avancement des projets à financer. 

 

Les opérations que vous dirigez ont souvent bénéficié de la participation d'importants investisseurs internationaux. Qu'est-ce qui les attire sur notre marché et comment pourrait-on les inciter davantage à s'y intéresser ? 

La réactivité des investisseurs internationaux approchés par Impaxis est un très bon signal dans la mesure où cela démontre leur engagement à accompagner le développement dans la zone, à condition que celui-ci soit un développement durable ... 

 

L'engouement pour l'investissement en Afrique s'explique notamment par les fortes perspectives de rentabilité qu'offre le continent ; l'Afrique est la région la plus rentable du monde. 

 

Merci de retrouver le reste de l'interview dans la dernière édition de notre magazine " Marché Financier : Bilan et Perspectives " qui vient de paraître. Cliquer sur l'image en dessous pour le téléchargement (gratuit).

 

Jean Mermoz Konandi

Publié le 16/08/21 17:43

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.