BOA décroche un prêt de 171 millions USD auprès de la SFI pour 9 filiales d’Afrique subsaharienne

CI0000000956 - BOAC
La BRVM Ouvre dans 1h41min

Le conseil d'administration de la Société Financière Internationale (SFI), a approuvé le 22 décembre dernier un prêt de 171,2 millions de dollars (environ 102 milliards FCFA) au profit de Bank of Africa (BOA). Ce financement permettra à 9 filiales d'Afrique subsaharienne du groupe bancaire majoritairement contrôlé par des capitaux marocains, d'accroître leurs volumes de prêts aux micro, petites et moyennes entreprises (MPME).

Sont concernées par ce projet, les filiales BOA Bénin, BOA Burkina Faso, BOA Côte d'Ivoire, BOA Kenya, BOA Mali, BOA Niger, BOA Sénégal, BOA Togo et BOA Ouganda. Selon la SFI, les banques opérant dans ces neuf marchés d'Afrique subsaharienne sont particulièrement hostiles aux MPME, qui constituent pourtant un maillon important de la chaîne de production. "Cette facilité aidera le Groupe à accroître ses prêts aux MPME dans un contexte de taux d'intérêt élevés qui ont conduit à un resserrement des liquidités dans la région", peut-on lire dans la note de présentation du projet.

Les secteurs ciblés par ce financement comprennent principalement le commerce, les services, l'industrie manufacturière, les transports et la construction.  Le projet ne soutiendra pas les activités liées au charbon, ni les activités commerciales considérées par la SFI comme étant "à haut risque". c'est-à-dire celles pouvant impacter négativement les peuples autochtones, l'environnement, la santé et la sécurité des communautés, la biodiversité, les patrimoines culturels…

"Pour cet investissement, les filiales respectives devront examiner les prêts PME éligibles par rapport à la liste d'exclusion de la SFI et aux lois et réglementations environnementales et sociales du pays hôte".

Cette initiative de la SFI veut surtout contribuer à relever les PME africaines dont les activités ont durement été affectées par la pandémie du Covid-19 et l'inflation galopante qui a affecté le pouvoir d'achat des ménages. Selon la Banque Africaine de Développement (BAD), le déficit de financement des PME africaines s'était accru d'environ 421 milliards de dollars en 2021.

Cédrick JIONGO

La Rédaction

Publié le 28/12/23 11:21

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

eY6O_mQqyycQA-Embz5XCfWEFS-SCAGk2aOK0pcJHBA False