BRVM/UNILEVER : Une perte de 13,5 milliards FCFA en 2019, en détérioration de 231%

CI0000000287 - UNLC
La BRVM Ferme dans 4h40min

Ressortie une nouvelle fois déficitaire, Unilever Côte d'Ivoire continue de battre le pavé. En effet, les états financiers de l'entreprise ivoirienne se sont établis pour la huitième fois d'affilée dans le rouge avec une perte estimée à 13,5 milliards FCFA pour l'exercice 2019 contre 4 milliards FCFA en 2018, soit une dégradation de 231%.

Ce manque de résilience de la filiale ivoirienne du groupe néerlando-britannique Unilever est principalement dû à une combinaison de plusieurs charges non-récurrentes qui se sont élevées à 13,5 milliards FCFA.

Dans le détail, il s'agit des charges de restructuration incluant les coûts de démantèlement des usines de dentifrice et poudres à laver ainsi que les charges de personnels pour un montant de 6,2 milliards FCFA ; des dépenses liées au redressement fiscal des années 2015 à 2017 (4,3 milliards FCFA) et des charges relatives à des actions de promotions et de communication (1,3 milliard FCFA).

On note également des dépenses liées à des litiges et honoraires conseils et audits pour 881 millions FCFA ainsi qu'une perte de 778 millions FCFA enregistrée sur le crédit de TVA relatif à l'exercice 2016.

En conséquence, le résultat hors activités ordinaires s'est fortement contracté en passant de 7,3 milliards FCFA en 2018 à -3,6 milliards FCFA en 2019.

Et pourtant le chiffre d'affaires s'était inscrit en hausse de 4% à 57,68 milliards FCFA, soutenu par une meilleure disponibilité des produits grâce à une amélioration de la couverture géographique.

Pour accéder à la publication intégrale, cliquez sur ce lien.

Dr Ange Ponou

Publié le 19/05/20 09:17

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

QQiN0YeOEROtkKV7AHPdAjU2m5d_gThXMBJeE61eTLA False