Cameroun : Le ghanéen BCM signe des accords pour racheter 50% d’intérêts dans 2 projets aurifères

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM Ouvre dans 16h42min

Oriole Resources a annoncé ce 20 novembre avoir signé deux protocoles d'accord non contraignants avec la société ghanéenne BCM international Limited pour lui céder 50% dans deux de ses actifs miniers en exploration au Cameroun.

Il s'agit des projets aurifères de Bibemi et de Mbe dans lesquels la junior minière britannique détient respectivement 92,2% et 90%. Ce qui signifie que si un accord définitif est conclu, BCM deviendrait majoritaire sur ces actifs. Après la signature, Oriole confirme avoir reçu un paiement anticipé non remboursable de 100 000 de dollars qui sera déduit du paiement final.

En échange de cette prise de participation, BCM paiera à Oriole, "en espèces" les sommes de 500 000 dollars pour Bibemi et 1 million USD pour Mbe, une fois l'accord définitif signé. La compagnie minière ghanéenne s'est également engagée à investir 4 millions de dollars dans chacun des projets pour couvrir les dépenses d'exploration. Concernant les échéances, la junior britannique s'attend à ce que la transaction soit bouclée avant la fin de l'année 2023 et que les travaux de forage reprennent dès le 1er trimestre 2024. 

Orioles Resources a déclaré que la signature d'un accord définitif contribuerait à accélérer le développement de ces gisements d'or. “BCM apporte des décennies d'expérience sur la scène minière ouest-africaine et dispose d'une équipe de direction hautement compétente et d'une main-d'œuvre qualifiée, possédant une vaste expérience dans la construction de mines et le soutien aux opérations”, a déclaré la compagnie dans son communiqué.

Rappelons qu'à date, Oriole détient près de 10 permis d'exploration minière sur divers sites au Cameroun dont Wapouze et Central Package(CLP). En février dernier, la société a confirmé la présence de pegmatite, minéral connu pour abriter du lithium, sur son projet aurifère de Central Package. Également à Wapouze où il mène des travaux de recherche pour l'or, le Britannique a découvert de vastes affleurements de calcaire et de marbre dans la zone couvrant sa licence. Après analyse d'une dizaine d'échantillons, la société a révélé qu'il s'agit de calcaire de type cimentaire de "haute qualité".

Cédrick JIONGO

La Rédaction

Publié le 20/11/23 18:04

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

CvuA_imzJdwvbWiZrsVY_U3RdbJ7PKnHywlO05ozwDU False