CEMAC : A 6 880 milliards FCFA fin juillet, les réserves de change de la BEAC reculent de 10% en 3 mois

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM Ouvre dans 4h53min

Après avoir atteint un pic au mois d'avril 2023 (7 617,6 milliards FCFA), les réserves de changes des pays de la CEMAC ont baissé de 10% au cours des trois mois qui ont suivi pour s'établir à 6 880 milliards FCFA au 31 juillet, selon les données de la BEAC.

La banque centrale de la région explique qu'il s'agit d'un retour à la normal car le bond de 46% enregistré en avril était dû à un facteur saisonnier notamment "le paiement de l'impôt sur les sociétés du secteur d'extraction pétrolier".

Malgré ce léger repli, le niveau des réserves à fin juillet reste en hausse de 19,5 % par rapport à la période correspondante l'année dernière. Cette dynamique s'explique, selon la BEAC, par une bonne tenue des activités économiques, des efforts de rapatriement des recettes d'exportation et une forte hausse des rétrocessions des devises par les banques commerciales pour le compte de leur clientèle du secteur extractif.

Dans la même lancée, le taux de couverture extérieur de la monnaie a progressé́ à 74,5 % au 31 juillet 2023, contre 70,4 % un an auparavant

De manière détaillée, 74,2 % des réserves de change de la CEMAC sont constituées des avoirs extérieurs à vue, 19,1% des avoirs en devises gérés par la salle des marchés de la communauté, 3,4 % du stock d'or et 3,2 % des avoirs auprès du FMI.

Projections optimistes

En guise de projections, la BEAC croit qu'elle devrait franchir et se maintenir au-dessus du pic historique de 9 000 milliards FCFA de réserves de changes d'ici 2024. Une perspective qui s'appuie sur des niveaux "confortables" de la plupart des cours des matières premières exportées par la CEMAC, conjugué à l'application rigoureuse de réglementation des changes à tous les secteurs productifs.

Cette tendance haussière des réserves officielles permettrait aux pays de la région d'atteindre 7,25 mois d'importations des biens et services à l'horizon 2026, après 5,63 mois et 6,50 mois respectivement en 2024 et 2025. Une bonne nouvelle pour la stabilité monétaire car le taux de couverture extérieure de la monnaie devrait évoluer en moyenne annuelle autour de 85 %.

Cédrick JIONGO

La Rédaction

Publié le 09/10/23 17:42

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

1yYI1UvPGTwYv-HdC2QfnjgWtIbP1myg8SnwEE5pOvA False