Côte d'Ivoire : Le FMI approuve un nouveau financement de 500 millions de dollars

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM Ouvre dans 8h38min

Le Fonds monétaire international (FMI) a approuvé un financement de 500 millions de dollars (environ 313,6 milliards FCFA) pour la Côte d'Ivoire, dans le cadre du programme économique soutenu par un accord du mécanisme élargi de crédit (MEDC) et de la facilité élargie de crédit (FEC) de 3,5 milliards de dollars (2 132 milliards FCFA). L'annonce a été faite par M. Olaf Unteroberdoerster, qui a conduit une mission du FMI dans le pays du 19 septembre au 2 octobre.

Selon M. Unteroberdoerster, les performances du programme ont été ‘‘satisfaisantes'' et un accord a été conclu sur toutes les politiques, et les mesures de réformes à venir. Ce programme vise à ‘‘préserver la stabilité macroéconomique et à soutenir la transformation de la Côte d'Ivoire vers le statut de pays à revenu intermédiaire de la tranche supérieure à moyen terme''. D'après le Fonds, malgré un environnement mondial difficile, la croissance économique du pays devrait se montrer résiliente en 2023, avec une estimation de 6,4%, et une l'inflation qui devrait reculer à environ 4,7% en moyenne annuelle.

Voir aussi - Côte d'Ivoire : Le FMI annonce un premier décaissement du programme de 3,5 milliards USD

Ce nouveau décaissement du FMI aidera à renflouer les caisses du gouvernement pour préserver la viabilité des finances publiques et de la dette et soutiendra la mise en œuvre du Plan national de développement (PND) 2021-2025.

Au nombre des réformes, l'on note l'élaboration d'une stratégie globale de mobilisation des recettes à moyen terme est en cours et devrait être adoptée par le gouvernement en mai 2024. Cette stratégie a pour objectif de faire passer le taux de pression fiscale (rapport dette/PIB), actuellement inférieur à 15%, à un niveau ‘‘d'au moins 20%'' qui est la norme fixée au sein de l'UEMOA.

Pour rappel, après l'approbation de l'accord du programme le 24 mai 2023, le gouvernement avait déjà bénéficié d'un premier décaissement de 495,4 millions de dollars, soit 302,3 milliards FCFA, en guise de première tranche, pour renforcer son budget de l'exercice en cours (2023). Le programme, débuté le même mois (mai 2023) dernier, durera 40 mois.

Jean-Marc Gogbeu

Publié le 04/10/23 10:54

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

Gq7qfasiSWWnX1XMzPDxZ_dH2_UFtRAuic7QqA8NOZk False