Niger : Création de la SOMIDA pour l’exploitation de l’uranium de Dasa

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM Ouvre dans 40h35min

   Stephen ROMAN, PDG de Global Atomic Corporation (à gauche) a été reçu en audience au cours de son séjour au Niger par le Président de la République Mohamed Bazoum

 

L'uranium a encore de beaux jours au Niger, pays qui en n'ait le 1er producteur du continent et le 4ème à l'échelle mondiale. En effet, les autorités du pays et la compagnie canadienne Global Atomic Corporation, ont paraphé un protocole d'accord pour la création de la Société des mines de Dasa (SOMIDA S.A.).

La cérémonie a eu lieu ce 10 août à Niamey, capitale du Niger, entre Stephen ROMAN, PDG de Global Atomic Corporation et Ousseini Hadizatou YACOUBA, ministre nigérienne en charge des Mines.

L'actionnariat de cette nouvelle société sera détenu à hauteur de 80% par Global Atomic et 20% pour l'Etat du Niger. En outre, le gouvernement du nigérien est tenu de contribuer à 10% de tous les coûts d'investissement et d'exploitation pendant la durée de vie de la mine, d'après le communiqué officiel publié par la compagnie minière.

Voir aussi Niger : 146 milliards FCFA de recettes pour les exportations d'uranium

La création de cette nouvelle société constitue un nouvel élan dans l'exploitation de l'uranium au Niger. Elle permet à la compagnie, le démarrage de la construction de la mine d'uranium pour un coût d'investissement de plus 121 milliards FCFA, dans la région d'Agadez. Elle rentrera en production dès 2025 et va favoriser la création de 217 emplois directs.

Il faut signaler que le projet Dasa a été découvert en 2010 par la compagnie qui avait décoché 6 permis de recherche entre 2007 et 2008. A la suite de la découverte, elle s'est vue octroyer une autorisation pour l'exploitation du gisement.

Soulignons que d'après les dernières données disponibles fournies par la BCEAO, dans un rapport publié au mois de janvier dernier, le volume d'uranium exporté par le Niger en 2020, s'est établi à 2 904 tonnes contre 2 923 tonnes en 2019. Soit une légère baisse de 0,65% (-19 tonnes) qui trouve son explication du fait du climat sécuritaire prévalant dans le pays qui subit de récurrentes attaques Djihadistes.

Narcisse Angan

Publié le 13/08/22 16:31

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

D2Ivwev3yT5CtaKb3BsxsoIMV97MEAlrsKYgkf8WghI False