COP 28 : Le Congo et la RDC décrochent 112 millions USD pour protéger leurs forêts

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM Ouvre dans 13h53min

A l'occasion de la 28ème Conférence des parties (COP 28) qui se tient à Dubaï aux Émirats Arabes Unis, le président français Emmanuel Macron a annoncé la signature de deux partenariats avec le Congo et la République Démocratique du Congo (RDC) visant à protéger leur biodiversité.

Concrètement, plusieurs partenaires internationaux au rang desquels la France, les Etats-Unis, l'Union européenne, la Bezos Earth Fund et le fonds d'amorçage Country package se sont engagés à débloquer un montant initial de cumulé de 112 millions USD (environ 67,5 milliards FCFA), pour soutenir les efforts des deux pays en matière de protection de la biodiversité.

Voir aussi - Afrique Centrale : 100 millions d'euros seront mobilisés pour la protection du Bassin du Congo

Le Congo et la RDC représentent une part importante du Bassin du Congo, la deuxième forêt tropicale du monde en terme de superficie après celle du bassin de l'Amazone, et le premier puits de carbone mondial. Selon le ministère français de l'Europe et des Affaires étrangères, le bassin du Congo abrite des tourbières qui contiennent environ 30 gigatonnes de carbone, nécessaires à la lutte mondiale contre le changement climatique et la protection de la biodiversité.

"Le fait que les forêts possèdent les ressources les plus vitales en matière de carbone et de biodiversité doit être rémunéré. Et nous devons rémunérer les pays qui protègent activement ces forêts. Le grand paradoxe de notre monde est que, jusqu'à maintenant, nous avons dépensé beaucoup d'argent pour la reforestation, mais sans agir pour préserver les forêts déjà existantes", a déclaré Emmanuel Macron.

Bénéficiant d'une enveloppe de 50 millions de dollars (30,1 milliards FCFA), le Congo s'est engagé à mieux gérer ses espaces marins à travers la création de trois nouvelles aires marines protégées, qui représenteront désormais 12% de son territoire contre 1% actuellement. Le pays prévoit également renforcer la préservation de ses forêts, de ses tourbières et mangroves qui représentent 2/3 de son territoire.

Avec 62 millions de dollars dans sa besace, la RDC a pris un engagement similaire qui sera accompagné du développement d'un modèle économique durable compatible avec le maintien du couvert forestier.

La Rédaction

Publié le 05/12/23 06:56

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

wSy4FCOENbZbiPWcNw76xXxPluP82uOIK595uqoLSvQ False