La référence de l'actualité économique dans l'UEMOA

sikafinance, bourse Côte d'Ivoire

Côte d’Ivoire : Les travaux du projet de 1er agropole exécutés à 44%

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM ouvre dans 39h41min

44%, tel est le niveau d'exécution des travaux du projet de mise en place du premier agropole de la Côte d'Ivoire dans la ville Yamoussoukro, au centre du pays, selon la BAD.  Ce constat a été fait par une délégation de ladite institution en mission dans la capitale politique ivoirienne pour évaluer l'état d'avancement du projet.

Un agropole est une zone d'activités qui regroupe des exploitations agricoles et des agro-industries, lesquelles ont pour activité de transformer les matières premières issues des plantations de cette aire géographique.

Financé à hauteur de 121 millions de dollars, environ 67,6 milliards FCFA, par la BAD dont l'apport représente 80% du coût global du projet, cet agropole vise à relancer le secteur agricole et à contribuer à l'autosuffisance alimentaire dans une région ‘'qui a connu 30 ans de déclin économique malgré un grand potentiel''.

Selon la coordinatrice du projet, Valérie Acka, les travaux lancés en 2019 devraient être finalisés d'ici décembre 2022. Levant un coin du voile sur certains points, il est ressorti que 542 kilomètres de pistes ont été déjà réaménagés sur un objectif de 700 kilomètres. La préparation des terres pour la riziculture et le maraîchage est en voie de finition.  100 pompes manuelles ont été réparés et 50 forages construits. Des travaux ont été également menés au bénéfice des acteurs des filières du riz, du maïs, du manioc, des cultures maraîchères, de la porcherie et de la pisciculture.

En outre, il a été souligné que cet agropole prend déjà forme, avec l'installation d'industriels alimentaires et non alimentaires qui transforment les aliments du bétail, les noix de cajou et le riz. C'est le cas de Southland Global Agriculture,  spécialisé dans la transformation des noix de cajou pour les marchés nationaux et internationaux, qui  emploie 1 300 personnes dont plus de la moitié sont des femmes.  Au terme des travaux, ce sont 120 petites et moyennes entreprises qui devraient s'établir dans la zone.

Notons que les succès qui seront observés sur le projet pourraient inciter à son implémentation dans d'autres régions de la Côte d'Ivoire selon Beth Dunford, vice-présidente de la BAD  pour l'agriculture, le développement humain et social qui a conduit la délégation de ladite institution lors de cette mission.

Junior KONAN

La Rédaction

Publié le 25/09/21 12:00

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.