L’AFC obtient une ligne de crédit de 350 millions USD auprès de la BAD

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM Ferme dans 4h52min



L'Africa Finance corporation (AFC) a décroché une ligne de financement de 350 millions USD (soit environ 21,2 milliards FCFA) auprès de la Banque africaine de développement, a annoncé l'institution basée à Abidjan. L'accord de financement entre ces deux institutions tournées vers l'Afrique a été signé le 4 décembre dernier à Dubaï, en marge du sommet de la COP 28. Il permettra de financer des projets d'infrastructure visant à soutenir le développement durable et la croissance économique en Afrique.

"L'AFC et la BAD entretiennent un partenariat mutuellement bénéfique depuis plus d'une décennie et cette collaboration renforce notre vision commune d'un pays prospère, résilient et d'Afrique durable. Grâce à ce financement à long terme, nous sommes en mesure de mobiliser efficacement des capitaux pour des projets d'infrastructure qui libéreront le potentiel économique du continent, créeront des emplois et amélioreront la qualité de vie de millions d'Africains", a déclaré Sanjeev Gupta, membre du conseil d'administration de l'AFC et directeur exécutif des services financiers.

En clair, l'AFC utilisera cette ligne pour poursuivre le développement de projets d'infrastructure qui jouent un rôle central dans la réduction du déficit d'infrastructures de l'Afrique et dans la création de nouvelles opportunités de croissance économique et de prospérité sur le continent. Les secteurs ciblés sont notamment l'énergie, les transports, les télécommunications et les ressources naturelles.

Cet accord matérialise surtout l'ambition des deux entités de "conduire ensemble une industrialisation rapide qui génère des millions d'emplois essentiels pour la population jeune en plein essor de l'Afrique, améliore la valeur de ses matières premières et catalyse l'expansion économique globale".

Signalons que l'AFC a pour principale mission de catalyser les investissements dans le domaine des infrastructures en Afrique. L'institution qui regroupe une quarantaine d'Etats membres, revendique plus de 11,5 milliards de dollars d'investissements dans des projets d'infrastructures en Afrique au cours des 16 dernières années.

La Rédaction

Publié le 06/12/23 15:51

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

SCJHGvtaMNQQrBR_pPUmZWz-Psw2DltCXOicCc4zX9k False