Raxio Group négocie un prêt de 100 millions USD pour implanter des datacenters dans 7 pays africains

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM Ouvre dans 15h6min

En vue de soutenir son expansion sur le continent africain, Raxio Group a sollicité un prêt de 100 millions USD (61,6 milliards FCFA) auprès de la Société Financière Internationale (SFI), a-t-on appris auprès de l'institution membre du groupe de la Banque mondiale. Développeur et exploitant de centres de données panafricains, le groupe dirigé par Robert Mullins compte utiliser ce financement pour soutenir la construction de 10 datacenters d'une capacité totale de 13,5 MW dans 7 pays africains. Il s'agit de l'Ouganda, l'Éthiopie, la Tanzanie, le Mozambique, l'Angola, la Côte d'Ivoire et la République démocratique du Congo (RDC).

Selon la SFI, les centres de Raxio renforceront les accès aux services d'hébergement de données pour les entreprises de ces pays, ce qui se traduira par une plus grande disponibilité des services numériques pour les particuliers et une meilleure croissance de la productivité pour les entreprises. "Cet objectif sera atteint en démontrant la viabilité commerciale du modèle économique de co-location de données sur les marchés naissants et en augmentant l'intensité de la concurrence sur les marchés sous-développés, induisant ainsi l'entrée ou l'expansion de concurrents", précise l'institution.

Le financement, pour être débloqué, doit encore obtenir l'aval du conseil d'administration de la SFI qui décidera le 21 mai prochain.

Précisons que Raxio est contrôlé à 48,5% par la société d'investissement Roha Group implantée aux États-Unis et à 46,5% par fonds d'infrastructure français Meridiam. Le groupe a déjà engagé les travaux de construction de ces datacenters en Angola, en RDC, en Côte d'Ivoire et au Mozambique avec une mise en service prévue cette année 2024.

La Rédaction

Publié le 19/04/24 18:04

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

nwFye9Qejh_CabJqJF-SF-8eieAKFvOUijaVD35ddWQ False