UMOA : Le Mali sanctionné par les investisseurs

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM Ouvre dans 6h54min

Les tensions politiques ces derniers temps dans le Sahel n'ont-elles eu raison de la signature de l'Etat malien ? En effet, le Mali n'est pas parvenu à mobiliser l'enveloppe de 30 milliards FCFA recherchée sur le marché régional de la dette souveraine.

La dernière opération d'échec de Bamako sur le marché des titres publics remonte au 21 septembre 2022, dans un contexte de brouille avec la Côte d'Ivoire sur ‘'l'affaire des 49 soldats'', et la CEDEAO s'en était saisi du dossier, en appelant sans cesse à leur libération.

Cette tension avait dû laisser les investisseurs réticents, d'autant que le lendemain de cette intervention, soit le 22 septembre, était prévue une réunion de la CEDEAO consacrée à cette affaire qui était brûlante. Le Mali qui avait sollicité 30 milliards FCFA à cette date, avait seulement recueilli 18 milliards FCFA, soit 60% de l'enveloppe recherchée.

Voir aussi - UMOA : Les investisseurs ont boudé l'emprunt du Mali sur le marché régional ce 21 septembre 2022

Pour cette présente intervention de ce 9 août qui a enregistré un taux de couverture de 85,77%, le pays a emprunté 23,65 milliards FCFA (36 millions d'euros), un peu loin des 30 milliards FCFA mis en adjudication. L'opération a consisté en une double émission de deux Bons assimilables du Trésor (BAT) de 6 mois et 1 an de maturité, et d'Obligations assimilables du Trésor (OAT) de maturité 3 ans.

Les rendements moyens pondérés sont ressortis à 7,53% et 8,29% respectivement pour les deux BAT de 6 mois et 1 an, et à 7,98% pour l'OAT. La valeur nominale unitaire pour les deux BAT étant identiques à 1 million FCFA, et de 10 000 FCFA pour l'OAT.

Voir aussi - CEDEAO / Niger : Les effets immédiats des sanctions sur les finances publiques

Dans le détail, le BAT de maturité 3 mois a retenu 5,1 milliards FCFA, et 16,18 milliards FCFA pour le second de maturité 1 an. L'OAT de maturité 3 ans, a pour sa part retenu 2,45 milliards FCFA.

Les offres retenues proviennent de 5 pays sur les 8 Etats membres de l'Union, à savoir, le Mali (18,53 milliards FCFA), le Sénégal (3 milliards FCFA), la Guinée-Bissau (1,2 milliard FCFA), le Bénin (0,6 milliard FCFA), et le Burkina Faso (0,4 milliard FCFA).

Narcisse Angan

Publié le 10/08/23 14:11

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

SCJHGvtaMNQQrBR_pPUmZWz-Psw2DltCXOicCc4zX9k False