La référence de l'actualité économique dans l'UEMOA

sikafinance, bourse Côte d'Ivoire

UMOA : Récapitulatif des opérations financières de la semaine du 26 Avril 2021

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM ouvre dans 5h31min

  1. Marché financier obligataire BRVM

La semaine du 26 avril, le marché obligataire de la BRVM a reculé de 17 points de base, comparé à la semaine précédente, avec une capitalisation à 6 301,42 milliards de FCFA. Un recul au profit du marché actions.

 

Tableau 1 : Récapitulatif des opérations

  Source : BRVM

 

  1. Injections de liquidité de la BCEAO

La BCEAO a procédé le 26 avril 2021 à la 17ème injection de liquidités à une semaine de cette année portant sur un montant de 3 241,77 milliards FCFA. Le taux d'intérêt lié à ces opérations d'adjudication reste fixe à 2% pour 89 soumissions. La Cote d'Ivoire, premier moteur de l'économie de la zone, domine cette injection de liquidités avec 29,51% des volumes retenus. Le Sénégal suit avec 23,65%.

 

Figure 1 : Injections de liquidité à une semaine (En Milliards FCFA)

  Source : BCEAO

 

  1. Marché des titres publics sur le monétaire

La même semaine, 3 adjudications de bons et d'obligations de relance eurent lieu sur le marché monétaire. Elles concernent le Burkina, la Cote d'Ivoire et le Togo.

L'émission des obligations de relance du Trésor du Bénin prévue pour le 29 avril 2021 a été reporté à une date ultérieure pour des raisons de gestion de trésorerie à la suite des mobilisations de fonds effectuées à l'international par Eurobond.

La mobilisation de ressources sur le marché des titres publics de l'UMOA à travers ces bons et obligations de relance est donc ressortie à 154 milliards FCFA.

 

Figure 2 : Montant levé vs instrument utilisé (En Milliards FCFA)

  Source : UMOA-Titres

 

  1. Opérations interbancaires sur le marché monétaire

La semaine du 19 avril, les banques commerciales de la zone UEMOA ont fait des transactions interbancaires entre elles. La Cote d'Ivoire domine ces opérations en termes d'emprunts et de prêts avec 146,5 et 167,21 milliards FCFA respectivement.

En comparant ses prêts (19 milliards FCFA) et ses emprunts (55,98 milliards FCFA), le Mali est le plus en besoin de liquidité avec 36,98 milliards FCFA.

En revanche, sans emprunt sur la semaine, le Burkina reste sur-liquide avec 65 milliards FCFA en termes de prêts.

Nous synthétisons ci-dessous les différentes opérations et leurs volumes par pays.

 

Figure 3 : Opérations interbancaires toutes maturités confondues (En Milliards FCFA)

  Source : BCEAO

Yves Tetegan

Publié le 03/05/21 15:31

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.