UMOA/Mali : Les investisseurs locaux souscrivent massivement à l’émission des titres publics

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM Ouvre dans 16h8min

Après avoir levé in extremis 25,43 milliards FCFA le 6 septembre dernier, le Mali de retour sur le marché des titres publics de l'UMOA ce 20 septembre, a réussi un emprunt quasiment similaire au précédent, soit 25,53 milliards FCFA.

Cette opération a consisté en une émission simultanée d'un Bon assimilable du Trésor (BAT) de maturité 1 an, ainsi que de deux Obligations assimilables du Trésor (OAT) de maturités 3 et 5 ans. La valeur nominale unitaire est de 1 million FCFA pour le BAT, et de 10 000 FCFA identiques pour les deux OAT.

Voir aussi - UMOA : Après deux échecs, le Mali lève in extremis 25,4 milliards FCFA sur le marché des titres publics

Avec un taux de couverture ressorti à 102,12%, cette opération qui a réuni un nombre important d'investisseurs de la région a recueilli un carnet d'ordres de 25,53 milliards FCFA, alors que le pays sollicitait initialement 25 milliards FCFA. Bamako a finalement fait le choix de retenir la totalité des soumissions proposées, soit 25,53 milliards FCFA.

Dans le détail, le BAT a retenu 20,06 milliards FCFA avec un rendement moyen pondéré de 8,68%. L'OAT de maturité 3 ans a retenu 5,25 milliards et celle de maturité 5 ans a retenu 0,2 milliard FCFA, avec des rendements moyens pondérés respectifs de 8,52% et de 7,37%.

Les offres retenues proviennent de 5 pays sur les 8 Etats membres de l'Union, à savoir le Mali (23,84 milliards FCFA), la Côte d'Ivoire (1 milliard FCFA), le Burkina Faso (0,32 milliard FCFA), le Bénin (0,24 milliard FCFA) et le Togo (0,11 milliard FCFA). soulignons que la part des investisseurs locaux dans cette opération représente 93,38%.

Narcisse Angan

Publié le 23/09/23 12:22

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

CvuA_imzJdwvbWiZrsVY_U3RdbJ7PKnHywlO05ozwDU False