sikafinance, bourse afrique de l'ouest
se connecter
CONNEXION

Washington s’oppose à la désignation de Ngozi Okonjo-Iweala à la tête de l’OMC

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM ouvre dans 9h53min

Alors que la nomination de Ngozi Okonjo-Iweala à la tête de l'organisation mondiale du commerce (OMC) semblait quasiment acquise, il aura fallu l'opposition des Etats-Unis pour rabattre les cartes.

Ce mercredi, les chefs de délégation des 164 Etats membres de l'organisation, au cours d'une réunion informelle, avaient pu dégager un consensus autour de la Nigériane et espérait un soutien unanime qui aurait permis sa désignation à la tête de l'instance. Une procédure qui a toujours été de tradition au sein de l'OMC. Mais Washington a clairement marqué sa préférence pour la candidate sud-coréenne jugée comme ayant plus d'expérience en matière de négociations  sur les question commerciales internationales.

Avec cet échec, il ne reste plus que le vote des Etats membres pour départager les deux candidates d'ici le 7 novembre prochain.

Ce 27 octobre, Ngozi Okonjo-Iweala, ex numéro deux de la Banque mondiale, avait obtenu, en plus de l'Union africaine, le soutien formel de l'Union européenne, ce qui a fait dire qu'elle avait toutes les chances d'être la première femme et première africaine à diriger l'OMC, le gendarme du commerce mondial.

Jean Mermoz Konandi

Publié le 28/10/20 17:52

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.