Côte d’Ivoire : NSIA Banque s’ouvre aux investisseurs lors de la 1ère

Voir tous les sujets

KWAME KWAME
25/08/2022 10:53:43
0

Bonjour, après il faut souligner que nsia a du traverser un nombres de crises recemment (saf cacao, diamond bank, orange money, et le covid).

Au regard des crises c'est une gestion plutot saine

A mon avis c'est une action pour le long terme comme certaines actions bancaires. Si votre objectif est le gain immédiat en effet il faut voir ailleurs.



  
Répondre
Maness26 Maness26
21/08/2022 02:47:00
0

NSIA veut grandir, grandir et grandir... C'est très bien. Mais à quoi sert de posséder les actions d'une telle entreprise si elle ne fait pas profiter ses investisseurs de sa croissance ? Et d'ailleurs, NSIA n'a pas les gênes d'une entreprise généreuse envers ses investisseurs. Je pense que je vais observer les deux premières années de ce plan "altitude" avant de décider.


  
Répondre
cesario2020 cesario2020
18/07/2022 22:14:55
1

vu ses performances en termes de rentabilité NSIA BANK doit revoir sa copie de distribution de dividendes à ses actionnaires.


  
Répondre
ngglad ngglad
09/07/2022 02:50:54
0
Merci pour cet article détaillé, et avec toutes les informations utiles. Merci à NSIA Banque d'avoir pu répondre à l'invitation et nous avoir partager sa vision...
  
Répondre
the chief the chief
09/07/2022 00:21:02
0
je juge la politique de dividende trop sévère pour un marché financier trop jeune
  
Répondre
Folly Folly
08/07/2022 19:03:22
0
Excellent article
  
Répondre
Folly Folly
08/07/2022 19:03:22
0

NSIA Banque Côte d'Ivoire a inauguré ce 7 juillet 2022, le tout premier numéro des SIKA Day's – les Journées de SIKA en français –, un cadre d'échange institué par Sika Finance entre les investisseurs et le management d'une entreprise.

Il s'agit d'un concept totalement inédit qui vise à réduire l'asymétrie d'information sur le marché financier de l'Union monétaire Ouest-africaine (UMOA).

Pour cette première édition, le management au grand complet de NSIA Banque CI avec sa tête son directeur général, Léonce Yacé, s'est livré à ce nouvel exercice en présence d'investisseurs réels et potentiels de la banque réunis dans la superbe enceinte du complexe hôtelier Noom à Abidjan.

Ouvrant le bal des allocutions, Daniel Agrré, le directeur général de Sika Finance, est revenu, dans une présentation magistrale, sur les différentes dates marquantes de l'histoire de NSIA Banque CI, en partant de sa création, son changement de dénomination, son introduction à la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) et l'évolution de son actionnariat avec notamment le rachat de Diamond Bank Bénin.

Daniel Aggré, directeur général Sika Finance, lors de sa présentation

A sa suite, Léonce Yacé intervenant sur le thème "NSIA Banque, l'envol d'un champion national" a édifié son auditoire, tant par son éloquence que par la pertinence et la justesse de ses propos. Il a notamment souligné la place prépondérance qu'occupe NSIA Banque CI au sein du système bancaire ivoirien, celle-ci faisant partie précisément du top 5 des établissements bancaires qui détiennent près de 60% de l'encours des crédits et ce, au cours des dix dernières années.

NSIA Banque CI est la 2ème banque ivoirienne à franchir le seuil symbolique de 1 000 milliards FCFA de total créances.

Il a en outre souligné que NSIA Banque CI est seulement la 2ème banque ivoirienne à avoir franchi le seuil symbolique de 1 000 milliards FCFA de total créances, démontrant ainsi l'implication de la banque dans l'accompagnement des acteurs économiques nationaux.

Léonce Yacé, directeur général NSIA Banque Côte d'Ivoire

Dans le détail, ce sont 432 milliards FCFA consacrés par NSIA Banque CI au financement du secteur agricole, 515 milliards FCFA au secteur manufacturier, 326 milliards FCFA au secteur du BTP, 282 milliards FCFA au secteur énergétique, 230 milliards FCFA au secteur du commerce et 162 milliards FCFA au secteur immobilier entre 2018 et 2021.

L'enjeu pour NSIA Banque CI en se prêtant à un tel exercice est d'amener les investisseurs et le marché à comprendre et s'approprier sa stratégie d'expansion à moyen terme, contenue actuellement dans un plan baptisé " Altitude " couvrant la période 2022-2026.

Les différentes déclinaisons de ce plan qui met en exergue les grandes ambitions de la banque aussi bien pour ses clients particuliers et entreprises, mais aussi pour l'écosystème économique ivoirien, notamment en prenant une part active dans le financement du PND (Plan national de développement) élaboré par le gouvernement ivoirien, ont été défendues par les autres membres de la direction centrale.

Ainsi, Chantal Messou, directrice de l'administration et de la gestion, a exposé sur le thème "Construire un business model adapté" qui correspondait au premier défi du plan "Altitude".

Prenant sa suite, Jean-Philippe Kouamé, directeur de la gestion des risques, a présenté les différents leviers sur lesquels la banque comptait s'appuyer pour "Préserver sa rentabilité".

Puis il est revenu à Alexandre N'Dri, directeur central de l'exploitation, de décliner la politique de la banque concernant "l'accompagnement et le financement des secteurs stratégiques de l'économie ivoirienne", qui fait office du 3ème défi.

Le 4ème défi qui a trait à l'optimisation de l'expérience client a été défendu par Marie-Laure Ahoussi, directrice du support métiers.

Enfin, les 5ème et 6ème défis contenus dans le plan "Altitude" intitulés "S'affirmer en tant qu'entreprise citoyenne et engagée" et "Bâtir et entretenir une relation de confiance avec nos parties prenantes" ont été présentés par Eva Apetey et Gomez Konan, respectivement secrétaire générale et directeur des relations avec les investisseurs et les partenaires financiers.

Ce plan stratégique 2022-2026 devrait donc permettre à la plus grande banque privée locale à capitaux ivoiriens d'accélérer sa mobilisation de ressources au profit de l'économie ivoirienne tout en poursuivant la consolidation de ses indicateurs de performance.

A cet effet, le total des engagements de la banque devrait passer de 1 118 milliards FCFA fin 2022 à 1 700 milliards FCFA fin 2026, soit une croissance moyenne annuelle de 10%.

De même, le total bilan progresserait de 11% en moyenne annuelle sur la période, passant de 1 830 milliards FCFA fin 2022 à 2 725 milliards FCFA fin 2026, en lien avec une consolidation de 13% en moyenne des dépôts de la clientèle qui passeraient de 1 243 milliards FCFA fin 2022 à 1 961 milliards FCFA fin 2026.

Le Produit net bancaire (PNB) et le résultat net devraient s'en retrouver également conforter. Cela se traduirait par une hausse moyenne annuelle de 13% pour le PNB (91 milliards fin 2022 à 133 milliards FCFA fin 2026) ainsi qu'un accroissement moyen annuel de 14% pour le résultat net (25 milliards FCFA projetés à fin 2022 contre 46 milliards FCFA fin 2026).

Conséquemment, les capitaux propres devraient se raffermir de 15% en moyenne chaque année sur la durée du plan en s'établissant à 266,73 milliards FCFA fin 2026 contre 148,47 milliards FCFA fin 2022.

Le coefficient d'exploitation qui est le rapport entre les charges et le PNB, devrait lui connaître une baisse attendue de 6% chaque année durant toute la durée du plan "Altitude", passant de 57,1% fin 2022 à 44,9% fin 2026.

Le ratio de solvabilité qui s'est établi à 12,34% fin 2021 devrait aussi suivre la même tendance.

Toute chose qui a fait dire à Jean Kacou Diagou, fondateur du premier groupe de banque-assurance NSIA que "NSIA Banque CI a les fondamentaux pour se projeter dans l'avenir au regard de son plan stratégique à 5 ans (2022-2026) qui permettra à cette banque de produire une rentabilité qui va doubler, voire tripler."

"C'est un plan stratégique appelé altitude parce qu'il va s'envoler vers des hauteurs de développement inégalé", a-t-il poursuivi, avant de conclure que "NSIA Banque CI qui est appelée à être l'une des plus grandes banques de la sous-région, doit avoir la confiance des Ivoiriens".

Ces projections ont dû ravir les investisseurs ainsi que les professionnels du marché, surtout en perspective d'une politique plus généreuse de distribution de dividende.

En somme, nous pouvons affirmer qu'il s'agit d'un exercice réussi pour cette banque qui entend mettre la transparence au cœur de sa relation avec les acteurs du marché financier régional.


  
Répondre

Retour au forum Général