UMOA : La BCEAO relève ses taux directeurs à 2,50% pour contenir l’inf

Voir tous les sujets

PETER LYNCH PETER LYNCH
19/09/2022 09:37:20
0
Le problème, c'est qu'il s'agit d'une inflation importée. Donc relever les taux va juste ajouter de l'huile sur le feu. Cette politique est utile si les causes de l'inflation sont internes, ou s'il s'agit d'une monnaie "mondiale" comme le dollar ou l'euro.
  
Répondre
PETER LYNCH PETER LYNCH
19/09/2022 09:37:20
0

La Banque centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) durcit à nouveau sa politique, en relevant ses taux directeurs de 0,25% à 2,50%. La décision a été actée le 14 septembre dernier à la faveur de la réunion ordinaire du Comité de politique monétaire de l'institution.

Intervenant seulement 3 mois après la première hausse, cette mesure appelée au sens économique du terme "politique monétaire restrictive" consiste à augmenter le taux principal auquel la Banque Centrale prête aux banques en vue de réduire la quantité de monnaie circulant dans l'économie.

L'objectif principal étant de contenir l'inflation dont est en proie la zone UEMOA depuis la pandémie de la Covid-19, situation qui s'est accélérée avec la crise entre l'Ukraine et la Russie. 

Voir aussi - UEMOA : L'inflation grimpe à 7,5% en juin 2022

Au 2ème trimestre 2022, dans un tel contexte, marqué par la baisse de la production vivrière de la campagne agricole 2021/2022, les difficultés d'approvisionnement, l'augmentation des cours des produits énergétiques et des produits alimentaires importés, la région avait affiché une inflation de 7%, puis de 8,1% en juillet, loin de la norme communautaire de 3%.

Selon l'institution ouest africaine, cette mesure contribuera à ramener progressivement le taux d'inflation dans l'intervalle cible de la Banque Centrale (1% à 3%) sur le moyen terme.


  
Répondre

Retour au forum Général