Afrique : Les flux des investissements directs étrangers en perpétuel recul

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM Ouvre dans 9h33min

Le niveau de l'investissement direct étranger (IDE) mondial a considérablement baissé au cours de ces dernières années, en particulier en Afrique. Selon un rapport de la CNUCED publié ce 20 juin, intitulé ‘' World Investment Report 2024'', les IDE ont diminué de 17,9% en 2023, s'établissant à près 1 332 milliards de dollars, par rapport à 2021. Ce montant représente une baisse de 35% par rapport à son pic atteint en 2015 depuis les années 90, qui était d'environ 2 050 milliards de dollars.

Parallèlement, Les investissements étrangers ont diminué modérément dans la plupart des régions.

En Afrique, par exemple, les IDE vers le continent ont atteint 52,6 milliards dollars en 2023 contre 54,5 milliards dollars en 2022, soit un recul de 3,4%. Ce chiffre contraste avec le flux historique d'environ 82,2 milliards de dollars en 2021, résultat des investissements massifs post-COVID-19 destinés à relancer l'économie du continent, en particulier dans les pays en développement.

Cette baisse dans tous les pays en développement est due à l'augmentation des tensions commerciales et géopolitiques, notamment les guerres Russie – Ukraine et Israël – Hamas, dans un contexte de ralentissement de l'économie mondiale.

Globalement, les flux d'IDE vers les pays en développement en 2023 ont diminué de 7% à 867 milliards de dollars contre 930 milliards de dollars l'année dernière, dont une baisse de 8% vers les pays d'Asie et de 1% vers l'Amérique latine et vers les Caraïbes.

Concernant, les flux vers les pays développés, ils ont enregistré un ralentissement notable de 14% pour l'Europe (16 milliards de dollars) et de 5% pour l'Amérique du Nord (361 milliards de dollars). Ce ralentissement est en grande partie imputable à la mise en place d'un taux d'imposition global minimum sur les bénéfices des entreprises multinationales.

Malgré cette baisse globale, les flux d'IDE ont permis de financer plusieurs secteurs clés.
On note ainsi 1 022 projets dans le secteur des infrastructures, 655 dans le secteur des énergies renouvelables, 346 dans l'agriculture alimentaire, et 337 dans le secteur de la santé et de l'éducation.

Dongo Henri

La Rédaction

Publié le 21/06/24 12:20

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

qQ4NRwznfG8O1kmXt27cVhdLnh7UuBvnPRtqA58pCPo False