Afrique subsaharienne : Les émissions d’obligations vertes ont bondi de 126% à 1,44 milliard $ en 2023

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM Ouvre dans 11h1min

C'est une belle avancée pour la transition écologique. En 2023, les émissions d'obligations vertes ont permis aux pays émergents de mobiliser un montant global de 209 milliards de dollars, en hausse de 45% par rapport à 2022. C'est ce qui ressort du rapport “Obligations vertes des marchés émergents 2023” co-publié par le gestionnaire de fonds Amundi et l'IFC, membre du Groupe de la Banque mondiale.

Cette croissance a principalement été tirée par la Chine qui a capté 89,1 milliards USD (+18%) représentant 42,6% du montant levé. Les Émirats Arabes Unis (8,7 milliards $), l'Arabie Saoudite (6,7 milliards $), l'Inde (5,1 milliards $) et le Brésil (4,7 milliards $) viennent compléter le top 5 des pays les plus actifs sur ces instruments.

En Afrique subsaharienne les emprunteurs souverains, financiers et d'entreprises ont vendu 125 % de titres durables en plus aux investisseurs par rapport à l'année d'avant. Malgré cette forte croissance, le marché régional d'obligations vertes reste le moins bien établi parmi les économies en développement. Le montant levé en 2023 est ressorti à 1,4 milliard USD contre 600 millions de dollars en 2022.

L'Afrique du Sud reste l'émetteur le plus prolifique, avec 900 millions de dollars d'obligations vertes vendues au cours de l'année, soit 58 % de plus que l'année précédente. Le Gabon pointe en deuxième position grâce à son une obligation "bleue" de 500 millions de dollars émis l'année dernière. La Zambie a réalisé sa première sortie via cet instrument ce qui lui a permis de lever 53,5 millions de dollars, tout comme la Banque de développement du Rwanda qui s'en est sortie avec plus de 33 millions $ dans la cagnotte.

Précisons que les obligations vertes ou obligations environnementales sont émis sur les marchés financiers pour financer des projets de développement ou des activités ayant un impact positif sur la transition écologique ou la lutte contre le réchauffement climatique.

Cédrick JIONGO

La Rédaction

Publié le 25/05/24 11:23

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

mpxuNICirSbRPgjejKUGNaJgV4bX-w8uMGFge1OXt90 False