Baisse de 25% du bénéfice de SAPH au premier semestre 2022

CI0000000196 - SPHC
La BRVM Ferme dans 0h46min

Si l'on observe une forte demande mondiale en produits agricoles induite par les perturbations survenues au niveau des chaines d'approvisionnement en lien avec le conflit ukrainien, la SAPH ne parvient pas à étendre sa dynamique du premier trimestre à fin juin 2022. En effet, bien que les cours de caoutchouc et du dollar soient en progression par rapport au premier semestre de l'année précédente, la société africaine de plantations d'hévéas se retrouve confrontée à une contraction de son activité.

Au 30 juin 2022, le chiffre d'affaires de la SAPH est ressorti en hausse de 11% à 103,9 milliards FCFA par rapport à celui de la même période en 2021 et ce, malgré la baisse des volumes de vente de 6% observée en raison des problèmes logistiques mondiaux. Confrontée à une hausse des couts d'intrants agricoles et industriels, à l'induction du Droit Unique d'Exportation (1,5% du CA) auquel s'ajoute une augmentation du prix d'achat aux planteurs, le résultat d'exploitation de la SAPH reste quasiment stable à 10,3 milliards FCFA.

Bien que les charges financières aient connu une amélioration de 10% à -1,1 milliard FCFA comparativement à fin juin 2021, la pression fiscale (+151% à 2,8 milliards FCFA) a entraîné la contraction du résultat net de 25% à 6 milliards FCFA contre 8,1 milliards FCFA un an plus tôt.

Au vu de la baisse des cours mondiaux de caoutchouc sur les 2e et 3e trimestres, la société se montre prudente quant à l'issue de l'exercice 2022.

 

Comportement de l'action SAPH depuis le début de l'année

Après sa performance de 271% réalisée en 2021, l'action SAPH connait une évolution quasi-stable avec un gain de 5,77%. L'annonce des résultats de la société de 2021 et du premier trimestre 2022 avec de belles progressions avait créé un engouement sur la valeur qui avait touché son plus haut à 6 375 FCFA avant d'entamer une dynamique baissière. Avec la publication de cette sous-performance, les anticipations des investisseurs qui s'étaient montrés sceptiques vis-à-vis de valeur en raison de la hausse de la production de caoutchouc se confirment.


Sékou Karamoko

La Rédaction

Publié le 07/10/22 10:30

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

MJTXPu02aTW5pMayXYmJSFlzAAVf7tDqA3RdYLkMm0I False