Burkina Faso : 276 milliards FCFA de la Banque mondiale pour 3 projets de développement

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM Ouvre dans 10h23min

Comme annoncé le 19 mai dernier, la Banque mondiale va débloquer une enveloppe globale de 450 millions de dollars, soit 276 milliards FCFA, en faveur du Burkina Faso destinée au financement de 3 projets de développement, indique une note d'information publiée par le ministère burkinabè en charge de l'Economie, des Finances et de la Prospective.

La signature de convention portant sur trois accords de prêts est intervenue ce 29 mai à Ouagadougou, capitale du Burkina Faso, entre Maimouna Mbow FAM, Représentante résidente de la Banque mondiale dans le pays et, Dr Aboubakar NACANABO, ministre burkinabè en charge de l'Economie, des Finances et de la Prospective.

Voir aussi - Burkina Faso : Trois projets de 460 millions USD approuvés par la Banque mondiale

Dans le détail, le premier accord d'un montant de 90 milliards FCFA est relatif au financement du Programme pour la résilience, la gouvernance locale et les services de base (PREGOLS). Ce programme vise l'amélioration de la fourniture de services de base sélectionnés, de même que la performance institutionnelle des entités publiques locales ciblées. Il ambitionne de bénéficier à termes à près de 3,96 millions de personnes y compris les déplacés internes, dans plus de 30 communes ciblées émanant de 9 régions du pays.

Le second accord porte sur un fonds de 96 milliards FCFA, destiné à l'exécution du Projet d'appui à l'entrepreneuriat, au développement des compétences et à l'adoption technologique (PAEDCAT).

D'une durée de 6 ans, le PAEDCAT a pour objectifs, entre autres, d'appuyer le gouvernement dans ses efforts d'assainissement de l'environnement des affaires, afin d'améliorer davantage l'attractivité du pays vis-à-vis des investisseurs locaux et étrangers.

En outre, il vise d'une part, à l'accroissement de l'accès au financement des PME du fait de la mise en place d'un fonds de garantie géré en partenariat avec la Société financière de garantie interbancaire du Burkina (SOFIGIB). Et d'autre part, le projet a pour but de promouvoir l'employabilité et l'auto-entreprenariat pour les jeunes par la réhabilitation, l'équipement des centres de formation technique et professionnelle, ainsi que la promotion d'une synergie d'action entre le secteur privé et lesdits centres. A termes, ce sont 1 500 entreprises qui devraient être impactées et 18 000 jeunes formés.

Le troisième accord à hauteur de 90 milliards FCFA, concerne la mise en œuvre du Projet de résilience et de compétitivité de l'élevage au Burkina Faso (PRECEL). D'une durée de 6 ans, le PRECEL vise à améliorer la productivité, la commercialisation et la résilience des principaux systèmes de production de bétail sédentaire pour les bénéficiaires ciblés dans les zones d'intervention dudit projet. Le PRECEL ambitionne d'impacter 1,5 million de bénéficiaires participant aux filières animales.

Narcisse Angan

Publié le 30/05/23 12:53

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

qQ4NRwznfG8O1kmXt27cVhdLnh7UuBvnPRtqA58pCPo False