Burkina Faso : 3 milliards FCFA pour une unité semi-mécanisée d’or

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM Ouvre dans 10h23min

Au Burkina Faso, la commune rurale de Midebdo, sise dans le Sud-Ouest du pays, va accueillir la construction d'une unité d'exploitation semi-mécanisée de l'or. La pose de la première pierre de cette future infrastructure a été effectuée ce 4 juillet, en présence du capitaine Martha Céleste Anderson, directeur de cabinet, représentant le président de la transition militaire, Ibrahim Traoré.

D'un coût global de réalisation de 3 milliards de FCFA (4,5 millions d'euros), ce projet porteur qui sera réalisé sur une superficie de 100 hectares, va favoriser la création d'environ 150 emplois directs et 350 emplois indirects au profit de la population. Les travaux de construction de la mine sont prévus pour être exécutés dans un délai de 8 mois, tandis que la durée minimale de l'exploitation est de 5 ans, extensible au regard des potentialités existantes.

Voir aussi - Burkina : Un investissement de 8 millions de dollars pour la première usine de tomate

Le projet s'inscrit dans un programme gouvernemental visant à l'entrepreneuriat communautaire par actionnariat populaire, afin de développer les régions du Burkina Faso. En effet, les autorités de la transition à travers ce programme mis en œuvre par l'APEC, l'Agence publique en charge de la promotion de l'entrepreneuriat communautaire, entendent développer un secteur minier artisanal structuré et performant, à forte valeur ajoutée pour les populations.

Selon Karim TRAORE, directeur général de l'APEC, cité dans le communiqué de la Présidence du Faso, cette mine d'exploitation semi-mécanisée est le deuxième projet du programme de l'entrepreneuriat communautaire, après l'usine de transformation de tomate de Bobo-Dioulasso, dont les premières boîtes sont attendues sur le marché dans le courant du mois de septembre prochain.

Avec une production ressortie à 96,2 tonnes d'or à fin 2022, d'après un classement établi par Sika Finance se fondant sur les données fournies par le World Gold Council (Conseil mondial de l'or), une organisation représentative du secteur aurifère mondial, le Burkina Faso a été classé 3ème au rang africain derrière le Ghana (127 tonnes) et le Mali (101,7 tonnes), et à la 12ème place à l'échelle mondiale.

Narcisse Angan

Publié le 06/07/24 11:37

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

qQ4NRwznfG8O1kmXt27cVhdLnh7UuBvnPRtqA58pCPo False