Côte d’Ivoire: 2,2 milliards USD de déficit commercial vis-à-vis des BRICS en 2022

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM Ouvre dans 7h30min

Les échanges commerciaux entre la Côte d'Ivoire et les BRICS (Brésil, Russie, Inde, Afrique du Sud et Chine) sont très nettement en défaveur de la première économie de l'UEMOA. Selon des données officielles consultées par Sika Finance, le déficit de la balance commerciale de la Côte d'Ivoire vis-à-vis de ce groupement s'est creusé en 2022 atteignant 2,198 milliards $ (environ 1 225 milliards FCFA) contre 2,106 milliards $ en 2021 soit un écart de 4,4%. Ce montant est très largement au-dessus du déficit global du pays qui est ressorti à 1,576 milliard USD en 2022 contre un excédent de 1,358 milliard en 2021.

Concrètement, cela signifie que la Côte d'Ivoire a plus dépensé pour importer des biens et services des BRICS qu'elle n'a engrangé de devises en y exportant ses produits. Ce déséquilibre commercial peut être directement imputable à la Chine, principal fournisseur sur le marché ivoirien depuis 2016 et qui pèse près de 14,5% des importations du pays en 2022.

Par type de produits, la Côte d'Ivoire a importé principalement des BRICS, les machines, appareils et engins mécaniques pour une facture 510,536 millions de dollars contre 379,830 millions dollars l'année d'avant.  Par ailleurs, près de la moitié (44%) des véhicules et tracteurs importés dans le pays, à la période sous revue, proviennent de ce regroupement géopolitique ainsi que la quasi-totalité des " produits divers des industries chimiques ", soit 211,854 millions $ contre des importations globales de 276,752 millions. 

Côté exportations, la Côte d'Ivoire expédie en direction de ces pays, exclusivement les matières premières et énergies fossiles. 34,5% des exportations de caoutchouc du pays ont été destinés aux BRICS, représentant une valeur de près de 600 millions de dollars.  Par contre, seulement 2% des fèves de cacao ivoiriens vendus à l'international ont été acheminés vers ces pays, alors même que la Côte d'Ivoire en est le principal producteur à l'échelle mondiale. Les BRICS ont par contre acheté du coton pour 13,824 millions $ ainsi que des minerais et scories (111, 791 millions USD, soit 72,5% des exportations globales). 

Le poids des échanges commerciaux entre la Côte d'Ivoire et les BRICS devrait toutefois évoluer au cours des prochaines années avec l'entrée de six nouveaux pays dans ce club, à savoir l'Iran, l'Argentine, l'Égypte, l'Arabie saoudite, les Émirats arabes unis et l'Éthiopie. L'ambition de ce groupement géopolitique étant d'offrir un contrepoint à un ordre international encore dominé par le G7, groupe des sept pays les plus industrialisés du monde (Canada, France, Allemagne, Italie, Japon, Grande-Bretagne et États-Unis).

Cédrick Jiongo

La Rédaction

Publié le 05/10/23 07:54

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

Gq7qfasiSWWnX1XMzPDxZ_dH2_UFtRAuic7QqA8NOZk False