Côte d’Ivoire : Le patron du FER limogé à la suite d’un conseil d’administration

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM Ouvre dans 4h2min

Lanciné DIABY, le directeur général du FER, le fonds d'entretien routier,

Lanciné DIABY, le directeur général du FER, le fonds d'entretien routier, a été poussé à la porte ce 11 novembre à l'issue d'un conseil d'administration extraordinaire tenu au siège de la société à Abidjan Plateau.

Ce départ, selon toute vraissemblance, fait suite à un audit qui mettrait gravement en cause le patron de cette entreprise publique qui intervient dans le financement du réseau routier ivoirien et qui, de ce fait, levait notamment d'importantes ressources financières sur le marché et bénéficie de ressources de bailleurs de fonds. Le FER est donc réputé comme une ‘'grosse machine à sous''.

Depuis quelques mois déjà, des informations persistantes parues dans la presse relayaient des informations selon lesquelles Lanciné DIABY faisaient partie des patrons d'entreprises publiques épinglées à la suite d'une vague d'opérations d'audits qui avait vu la suspension de plusieurs d'entre eux. Le patron du FER, haut responsable en vue du RHDP, le parti au pouvoir, avait à plusieurs reprises indiqué n'avoir rien à se reprocher concernant sa gestion.

Des sources ont confié à Sika Finance que le sort de DG du FER a été scellé notamment par l'implication des responsables du programme local du MCC (Millenium Challenge Corporation), un programme d'aide du gouvernement américain qui apporte d'importants financements à la Côte d'Ivoire pour des investissements dans les domaines des infrastructures.

Voir aussi - Côte d'Ivoire : Soupçonnés de malversation, 4 patrons de sociétés publiques suspendus

Les membres du conseil d'administration ont sur le champ nommé Annick TOHE LASMEL, jusque-là directrice qualité du FER, pour assurer l'intérim.

Lors de la conférence du 8 octobre dernier, le Premier ministre ivoirien Patrick ACHI, avait exprimé l'engagement total des autorités à lutter sans relâche contre la corruption et la mauvaise gouvernance, pour commenter la suspension de plusieurs dirigeants de sociétés étatiques. " Le président de la République ne reculera pas devant cet engagement. C'est une condition sine qua none au développement (…). Le processus est irréversible et les résultats seront mis à la disposition des populations au moment opportun ", avait-il laissé entendre.

Voir aussi - Métro, Pandora Papers, Corruption, Terrorisme, … : Le Premier ministre Patrick ACHI fait un bilan d'étape

D'après des données consultées par Sika Finance, le FER est l'une des sociétés publiques les plus endettés de Côte d'Ivoire. A fin 2020, la dette de l'établissement était de 208,4 milliards FCFA.

L'un des derniers gros scandales parus dans la presse est celui du FDFP (le fonds de développement de la formation professionnelle), une structure publique qui reçoit des cotisations ponctionnées sur les salaires des travailleurs avec pour mission de financer des programmes de formation continue. Selon les médias locaux, ce sont des centaines millions de FCFA qui avaient été dilapidés par les dirigeants pour s'offrir gadgets, cigares, champagnes, chocolat, etc.

Jean Mermoz Konandi

Publié le 11/11/21 16:01

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

_RJdGRgEjGSht-HAklzwP1YTmifB8XrvzR-1pkuUM9s False