sikafinance, bourse afrique de l'ouest
se connecter
CONNEXION

Covid-19 : La BAD réalise avec succès une levée ‘’exceptionnelle’’ de 3 milliards $ sur le marché international

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM ouvre dans 0h33min

La Banque africaine de développement annonce ce 27 mars avoir réalisé une levée " exceptionnelle " de 3 milliards $, soit environ 1 800 milliards FCFA, auprès des investisseurs internationaux dans le cadre d'une émission obligataire " sociale " (Social Bond en anglais) visant à appuyer les efforts du continent africain à faire face au covid-19.

" Il s'agit en effet de la plus grande transaction d'obligations sociales réalisée à ce jour sur les marchés des capitaux ", s'est félicité Akinwumi Adesina, le président de la BAD.

Portant sur une maturité de 3 ans, l'opération dénommée " The Fight Covid-19 Social bond ", a été présentée aux investisseurs comme devant permettre d'" aider à atténuer l'impact économique et social que la pandémie de Covid-19 aura sur les moyens de subsistance des populations et les économies africaines ". Adossée à un rendement de 0,75%, l'émission a suscité un réel engouement avec la participation de différents investisseurs institutionnels dont des banques centrales, institutions publiques de financement, des gestionnaires de fonds, y compris des investisseurs socialement responsables, indique la BAD qui souligne que les offres ont dépassé les 4,6 milliards de dollars.

" Nous vivons une période critique pour l'Afrique, car elle doit relever les défis résultant du coronavirus. La Banque africaine de développement prend des mesures audacieuses pour soutenir les pays africains. Cette émission d'obligations Covid-19 de 3 milliards de dollars est le premier volet de notre réponse globale qui sera bientôt annoncée " a en outre expliqué Akinwumi Adesina.

Les participants à l'opération d'obligation sociale sont répartis entre les banques centrales et les institutions publiques de financement (53 %), les trésors publics (27 %) et les gestionnaires d'actifs (20 %). Les statistiques finales de distribution des obligations étaient les suivantes : Europe (37 %), Amériques (36 %), Asie (17 %), Afrique (8 %) et Moyen-Orient (1 %).

" Notre programme de ‘'Social Bond'' nous permet de mettre en avant notre solide mandat de développement auprès de la communauté des investisseurs, leur permettant ainsi de jouer un rôle dans l'amélioration des conditions de vie des populations africaines. C'est un résultat exceptionnel pour une cause exceptionnelle " a souligné pour sa part Hassatou Diop N'Sele, trésorier de la Banque africaine de développement.

C'est en 2017 que la BAD a mis en place son cadre des obligations sociales et avait déjà levé l'équivalent de 2 milliards de dollars grâce à des émissions libellées en euros et en couronnes norvégiennes.

Jean Mermoz Konandi

Publié le 27/03/20 22:43

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.