sikafinance, bourse afrique de l'ouest
se connecter
CONNEXION

Covid-19/Niger: Le taux de pauvreté devrait croître à 42% selon la Banque mondiale

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM ouvre dans 10h34min

Au Niger, la crise sanitaire de la Covid-19 devrait engendrer de lourds dégâts que ce soit au plan économique et social.

Selon le rapport de la Banque mondiale sur "l'économique et la pauvreté au Niger" publié ce 28 octobre, l'économie nigérienne pourrait basculer dans une récession en 2020, alors que le FMI prédisait, mi-octobre, une croissance de 0,5% ", si les nombreux risques à la baisse de l'activité économique se matérialisaient ". 

Voir aussi - La crise de la Covid-19 va faire basculer 150 millions de personnes dans l'extrême pauvreté d'ici 2021 (Banque mondiale)

Dans le document, l'institution mondiale justifie son pessimisme par un environnement général loin d'être propice, limitant les marges de manœuvre du gouvernement. Aux risques sécuritaire et climatique, il faut en effet ajouter l'incertitude quant à la durée de la pandémie de la Covid-19 qui mettent sous pression la dynamique économique et les finances publiques.

" Les perspectives à moyen terme du Niger dépendent cependant de l'évolution du secteur pétrolier, où les perspectives de production sont incertaines compte tenu de la forte baisse du prix du baril de pétrole " relève la Banque mondiale.

Un taux de pauvreté de 42% en 2020

Avec le ralentissement de l'activité économique et des autres chocs induits par la pandémie de la Covid-19 notamment les pertes d'emplois et de revenus ainsi que l'augmentation des prix de certains produits alimentaires, ce sont près de 270 000 Nigériens qui seront poussés dans la pauvreté cette année - faisant ainsi basculer le taux de pauvreté de 40,8% à 42,1% en 2020 - balayant du revers de la main tous les efforts entrepris ces dernières années pour réduire ce ratio.

Voir aussi - Covid-19/Burkina Faso : 500 000 personnes pourraient basculer dans l'extrême pauvreté en 2020

Selon la Banque mondiale, pour mieux faire face à la crise de la Covid-19, le Niger devrait principalement orienter et renforcer ses actions en faveur de la santé et la protection des emplois et des moyens de subsistance.

La Banque mondiale s'engage par ailleurs à débloquer  près de 160 milliards de dollars qu'en juin 2021, pour aider plus de 100 pays pauvres et vulnérables, soutenir les entreprises et renforcer la reprise économique.

Olivia Yao

Publié le 28/10/20 14:10

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.