Credit Suisse : Le cours de bourse chute de 24% et provoque une panique sur les marchés

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM Ouvre dans 32h29min

La panique s'est emparée des marchés financiers internationaux ce 15 mars 2023 lorsque le cours de l'action Credit Suisse s'est effondré de 24,24% à la bourse. Certainement à cause du timing qui a coïncidé avec la faillite de la Silicon Valley Bank (SVB) aux Etats-Unis, une banque américaine spécialisée dans le financement de startups du secteur des nouvelles technologies.

Les investisseurs y auraient donc vu un risque de contagion après la faillite de la SVB, provoquée par la chute des rendements des bons du trésor américain dans lesquels elle avait investi, induite la hausse des taux d'intérêts, conséquence du resserrement de la politique monétaire de la Réserve fédérale (FED).

Fort heureusement, il en ait rien, puisqu'à l'ouverture de la séance de cotation ce 16 mars 2023, l'action Credit Suisse a engrangé une plus-value 20%.

Cependant, plusieurs sources estiment que les craintes des investisseurs à l'égard de la banque suisse ont été plus marquées depuis la faillite le 08 mars dernier de Greensill, une société financière britannique spécialiste d'une solution de financement dénommée "affacturage inversé", où "de graves manquements" de Credit Suisse avaient été constatés par le gendarme du marché financier helvétique, la Finma (l'Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers).

A cela, il s'est ajouté le refus de la Banque nationale saoudienne de voler à nouveau au secours de la banque helvétique comme elle l'avait fait en novembre 2022 en entrant dans son capital à hauteur de 9,8%, lui fournissant ainsi des capitaux supplémentaires.

Ce constat s'explique par le fait que Credit Suisse présente une situation financière assez délicate, puisque la banque a enregistré une perte nette de 7,3 milliards de francs suisses, soit environ 7,4 milliards d'euros, à fin 2022, sur fond de retraits massifs de fonds de la part de ses clients.

Finalement, c'est la Banque centrale suisse qui devrait venir à la rescousse de Credit Suisse en lui prêtant jusqu'à 50 milliards de francs suisses, soit 54 milliards de dollars, ainsi que le rachat d'environ 3 milliards de francs suisses dans le but d'augmenter sa liquidité et rassurer les investisseurs.

"Credit Suisse a pris la décision de renforcer de manière préventive sa liquidité en empruntant les fonds à la banque centrale suisse dans le cadre d'une facilité de prêt et d'une facilité de liquidité à court terme", a déclaré la banque dans un communiqué publié ce jeudi.

Pour les autorités monétaires helvétiques, ce soutien à la 2ème plus grande banque du pays est légitime, en raison de son importance systémique. "Elle est vraiment trop importante pour qu'on la laisse couler", soutiennent certains analystes.

Dr Ange Ponou

Publié le 16/03/23 15:32

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

rlE5iDidaOb3xmTxbzs-X4Av8wTLcZWvL9mdELaCFhk False