sikafinance, bourse afrique de l'ouest
se connecter
CONNEXION

Evasion fiscale : 427 milliards $ de recettes fiscales partent en fumée chaque année

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM ouvre dans 10h2min

L'édition inaugurale de State of Tax Justice - un rapport annuel du Tax Justice Network sur l'état de l'abus fiscal mondial et les efforts des gouvernements pour y faire face, a été publié ce vendredi. Il s'agit de la première étude à mesurer de manière approfondie combien chaque pays perd à la fois en raison de l'abus fiscal des entreprises et de l'évasion fiscale privée, marquant un pas important en matière de transparence fiscale.

Selon le rapport, ce sont chaque année 427 milliards $ d'impôts qui sont perdus chaque année dans le monde à cause des paradis fiscaux, les multinationales et les personnes les plus fortunés préférant y rapatrier leurs bénéfices ou revenus pour se soustraire de leurs obligations fiscales. Il faut rappeler que les paradis fiscaux sont des territoires où les taux d'imposition des sociétés sont extrêmement faibles.

Sur les 427 milliards $ en question, 245 milliards $ sont le fait des multinationales  tandis que 182 milliards $, à la fraude fiscale privée.

Voir aussi - Blanchiment d'argent : L'Union européenne intègre quatre pays africains à sa liste noire

Les pays à revenu élevé perdent au total plus de 382 milliards $ par an sur ce volume, tandis que les pays à faible revenu perdent 45 milliards $. Cependant, les pertes fiscales des pays à faible revenu équivalent à près de 52% de leurs budgets de santé publique combinés, tandis que les pertes fiscales des pays à revenu plus élevé équivalent à 8% de leurs budgets de santé publique combinés. 

De même, les pays à faible revenu perdent l'équivalent de 5,8% du total des recettes fiscales qu'ils perçoivent généralement par an en raison de l'abus fiscal mondial, tandis que les pays à revenu élevé perdent en moyenne 2,5%.

Concernant le continent africain, le coût de l'évasion fiscale est évalué à 25,8 milliards $.

Les pays riches, principaux responsables

Le rapport a montré en outre que les plus grands catalyseurs de l'évasion fiscale mondial sont les pays riches, au cœur de l'économie mondiale, " et non les pays qui figurent sur la liste noire hautement politisée des paradis fiscaux de l'Union européenne ou sur les petites îles bordées de palmiers ".

Voir aussi - Afrique : Quand l'aide de la Banque mondiale est détournée vers les paradis fiscaux

" Les pays à revenu élevé sont responsables de 98% des pertes fiscales des pays, coûtant aux pays du monde entier plus de 419 milliards de dollars d'impôts perdus chaque année, tandis que les pays à faible revenu ne sont responsables que de 2%, ce qui coûte aux pays plus de 8 milliards de dollars d'impôts perdus chaque année ".

" Les cinq juridictions les plus responsables des pertes fiscales des pays sont le territoire britannique des Caïmans (responsable de 16,5% des pertes fiscales mondiales, soit plus de 70 milliards $), le Royaume-Uni (10%; plus de 42 milliards $), les Pays-Bas (8,5% ; plus de 36 milliards $), au Luxembourg (6,5%; plus de 27 milliards $) et aux États-Unis (5,53%; plus de 23 milliards $)", relève le rapport.

Jean Mermoz Konandi

Publié le 20/11/20 18:47

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.