Fitch rabaisse la note du Ghana à CC, en quasi défaut de paiement

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM Ferme dans 1h19min

Fitch Ratings porte un nouveau coup à la qualité de crédit de l'Etat ghanéen, en faisant passer sa note de crédit de long terme, en devises, de ''CCC'' à ''CC'', au terme d'une nouvelle évaluation dont le rapport a été publié ce 23 septembre, soit seulement 6 semaines après la dernière intervenue le 11 août dernier.

Située dans la catégorie ''Défaut'', cette nouvelle notation reflète selon Fitch ''une probabilité accrue de restructuration de la dette du Ghana évaluée à plus de 50 milliards de dollars en mars 2022, compte tenu des tensions financières croissantes, de la hausse des frais d'intérêt sur la dette intérieure et d'un manque prolongé d'accès aux marchés des euro-obligations''

Avec un coût de service de la dette extérieure qui devrait atteindre 3 milliards de dollars en 2023, un service de la dette totale très élevé, représentant environ 54% des recettes au 1er semestre 2022, des réserves officielles qui ont atteint 7,3 milliards de dollars en juin, un taux de change cedi/dollar en chute de 40%, le tout dans un environnement où l'inflation a flambé à un pic de 34% en août, le Ghana est vraiment au bord du gouffre.

Dans une telle conjoncture, la Banque du Ghana a dû mettre en place en août dernier une politique restrictive en relevant à 22% son taux directeur contre 14,5% en février. Afreximbank et d'autres banques commerciales mondiales ont en outre apporté leur soutien à Accra en dégageant respectivement 750 millions de dollars et 250 millions dollars de prêts en faveur du pays les mois précédents.

Le nouveau programme conclut avec le FMI qui devrait probablement intervenir dans les six prochains mois selon Fitch, permettrait de débloquer entre 2 à 3 milliards de dollars.

''Cependant, nous pensons qu'une restructuration sera jugée nécessaire, avec un traitement de la dette en monnaie locale potentiellement inclus avant l'approbation du FMI, car le FMI n'est pas en mesure de fournir un financement lorsqu'il évalue la dette d'un pays comme insoutenable'', relève l'agence.

A noter que la dernière restructuration de la dette publique du Ghana est intervenue en 2006.

Olivia Yao

Publié le 26/09/22 17:39

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

wyizH7oJTcwZT5t4sttC5FI_8AeHvVKnP3OuziKefQg False