Fitch Ratings rehausse la note de crédit du Congo à ''CCC+''

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM Ferme dans 2h6min

Conforté par une amélioration signification de certains de ses indicateurs macroéconomiques sur la période 2022-2023, le Congo voit sa qualité de crédit rehaussée à ''CCC+'' par Fitch Ratings au terme d'une nouvelle évaluation dont le rapport a été publié le 16 décembre dernier.

Cette note classée 6 crans au dessus de la catégorie ''défaut de paiement'' se justifie par une prévision d'augmentation des recettes publiques du souverain sur la période 2022-2023, en lien avec la flambée des cours du pétrole.

'' Nous supposons des prix moyens du pétrole Brent de 100 USD/baril en 2022, 85 USD/baril en 2023 et 65 USD/baril en 2024, entraînant une augmentation des recettes publiques totales à 27,9% du PIB en 2022 et 27,2% en 2023, contre 23,9% en 2021'', explique l'agence de notation.

L'amélioration des recettes se traduira par des excédents de trésorerie nets évalués à 3% du PIB en 2022 et 2,3% en 2023. Cela devrait permettre de renforcer la capacité de liquidité du Congo et favoriser le remboursement de créanciers commerciaux.

De plus, Fitch indique que le nouveau programme triennal de Facilité de crédit élargie (FEC) de 456 millions de dollars conclu avec le FMI stimulera davantage la liquidité du Congo et débloquera des prêts concessionnels supplémentaires au cours des prochaines années. 

En 2022, les exportations totales de Brazzaville devraient augmenter de 42,2 %, contrebalançant une augmentation de 39% des importations et élargissant l'excédent des comptes courants à 15,3% du PIB en 2022.

Les réserves internationales devraient atteindre 2,2 milliards dollars en 2023, assurant  la couverture des paiements extérieurs de 2,7 mois, contre 1,8 en 2021.

La dette publique devrait également baisser à 78,8% du PIB d'ici 2023, contre 104,3% en 2021, grâce au fort rebond que devrait connaître la croissance de l'économie congolaise l'économie, passant de -0,6 % en 2021 à 2,4% en 2022 puis 3,4 % en 2023, soutenue par la vigueur du secteur pétrolier.

Olivia Yao

Publié le 24/09/22 14:34

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

wyizH7oJTcwZT5t4sttC5FI_8AeHvVKnP3OuziKefQg False