Ghana : La dette publique est passée à 71% du PIB à fin 2022

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM Ouvre dans 47h2min

La dette publique ghanéenne a atteint 52,2 milliards de dollars (434,6 milliards de cedis ou 31 677,3 milliards FCFA), soit 71,2% du PIB à la fin de l'année 2022. L'information émane des données publiées par la Banque centrale du Ghana (BoG) le 19 mai.

Ce niveau représente une légère progression par rapport au ratio de la dette de 76,2% du PIB enregistré à fin 2021 (établie 58,6 milliards de dollars). Si en dollars, l'encours de la dette accuse une baisse en valeur absolue, en monnaie locale la dette est passée de 351,8 milliards de cedis fin 2021, à 434,6 milliards de cedis fin 2022. Une progression qui est à attribuer à la dépréciation du cédi par rapport au dollar sur la période considérée.

La cartographie de la dette du pays laisse voir une dette extérieure qui s'est affichée à 28,9 milliards de dollars représentant 55,3% de l'encours global en 2022. A l'inverse, la dette contractée localement représente environ 44,6% de la dette totale.

Notons que le niveau d'endettement du Ghana est l'un des principaux boulets de son économie qui est éprouvée par les crises successives de la Covid-19 et de la guerre en Ukraine. Bien que la hausse des cours du pétrole ait augmenté les recettes du pays, l'explosion de la facture des importations a asséché ses réserves de devises à un point tel qu'il n'était plus en mesure de faire face à ses engagements extérieurs, en particulier le remboursement de sa dette en devise. Un contexte qui a poussé les autorités à négocier un programme avec le FMI qui a induit la restructuration d'une dette devenue trop lourde avec à la clé un appui de 3 milliards de dollars de l'institution monétaire.

Jean-Marc Gogbeu

Publié le 23/05/23 19:28

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

SytcjfySfG1xVwKc1UJq1yUESMTFi8QsukOHIRoxBi0 False