Hors Nigéria, Dangote Cement réalise une perte de 61,5 millions USD à fin septembre 2023

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM Ouvre dans 24h3min

Au cours des 9 premiers mois de 2023, le chiffre d'affaires du groupe Dangote Cement sur ses marchés africains (hors Nigéria) a plus que doublé pour s'établir à 588,2 milliards de nairas (soit environ 665 millions de dollars) contre 288 milliards de nairas à la même période en 2022, selon le rapport trimestriel que vient de publier le groupe cimentier. Cette performance est en lien avec la hausse (+15%) des ventes de ciment et de clinker (8,4 millions de tonnes contre 7,3 millions en 2022) dans ces pays.

Au Sénégal, par exemple, les ventes de Dangote Cement ont connu une progression de 67% à 1,2 million de tonnes entre janvier et septembre 2023, soutenues par des projets d'infrastructure en cours, notamment le projet routier Diam Niadio-Mbour-Kaolack. L'activité du cimentier a également connu une embellie au Congo où ses ventes ont crû de 60,5%, au Ghana (+15,5%) et au Cameroun.

Malgré cette performance, les activités de Dangote Cement, à l'extérieur du Nigéria n'ont pas été rentables à la période sous revue. Le groupe nigérian a déclaré un résultat net négatif de 54,3 milliards de nairas, soit environ 61,5 millions de dollars US. Précisons toutefois que ce résultat s'est nettement amélioré par rapport à la perte sèche de 126,6 milliards de nairas réalisés sur les 9 premiers mois de 2022.

Malgré un fort déploiement en Afrique opéré ces dernières années, Dangote reste encore fortement dépendant du marché nigérian (environ 220 millions d'habitants) où le cimentier dispose d'une capacité de production annuelle de 32,25 millions de tonnes sur la plupart de ses investissements. Cette filiale pèse 62% du chiffre d'affaires du groupe au 30 septembre ; elle a également soutenu le bénéfice net de 313 millions de dollars dégagé par la société du milliardaire Aliko Dangote.

Précisons que le cimentier prévoit d'ouvrir sous peu une usine de broyage en Côte d'Ivoire d'une capacité de 1,5 million de tonnes, de quoi muscler davantage son activité sur le marché ouest-africain.

Cédrick JIONGO

La Rédaction

Publié le 27/10/23 15:42

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

UkpG8oY3yV2Cty7uZqMFTm0R51o2fmXQGnFTY6xKBgw False