La Banque mondiale alloue 310 millions de dollars au Sénégal

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM Ouvre dans 10h3min

La Banque mondiale a approuvé ce vendredi 21 juin 2024 un financement global de 310 millions de dollars pour le Sénégal, en deux tranches. 200 millions de dollars seront consacrés à soutenir le pays dans l'amélioration des services d'assainissement et de gestion des ressources en eau dans les zones prioritaires en matière de sécurité hydrique.

S'agissant de la première tranche qui dédiée au Programme intégré de sécurité de l'eau et de l'assainissement au Sénégal (PISEA), elle vise l'amélioration de l'accès à l'eau potable et l'assainissement, ainsi que le renforcement de la résilience aux risques d'inondations et de sécheresses.

Cette phase initiale du PISEA profitera en premier lieu aux 600 000 habitants du Grand Dakar par la mise à disposition de services d'assainissement fiables. A travers une gestion plus efficace de l'eau, elle touchera également plus de 7 millions de personnes à l'échelle nationale, notamment 3 000 agriculteurs qui pourront irriguer 600 hectares grâce à l'utilisation d'eaux usées traitées.

110 millions de dollars pour la gouvernance des collectivités locales

Les 110 millions de dollars restants seront consacrés au Programme d'Appui aux Communes et Agglomérations du Sénégal (PACASEN). Ce financement additionnel permettra d'intensifier les efforts pour améliorer le financement des collectivités locales et leur gestion des investissements publics. En plus de 50 millions de dollars de l'Association internationale de développement (IDA), ce financement additionnel comprend des contributions de plusieurs partenaires, dont 33 millions de dollars de l'Agence Française de Développement(AFD), et 27 millions de dollars du gouvernement du Sénégal.

Le PACASEN est axé sur des domaines clés tels que les réformes fiscales, la transparence, la redevabilité et le financement basé sur la performance des collectivités locales. Le financement additionnel intègre également la résilience climatique dans le cadre réglementaire sénégalais pour les investissements des collectivités locales, leur évaluation annuelle de la performance et le renforcement des capacités.

Mouhamadou Dieng

Publié le 22/06/24 15:46

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

qQ4NRwznfG8O1kmXt27cVhdLnh7UuBvnPRtqA58pCPo False