sikafinance, bourse afrique de l'ouest
se connecter
CONNEXION

La Banque mondiale présente son plan d’action pour une croissance verte et résiliente en Afrique

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM ferme dans 0h18min

La Banque mondiale a rendu public ce 15 septembre sa feuille de route pour une croissance économique verte et résiliente en Afrique subsaharienne pour les 6 prochaines années. Dénommé Next Generation Africa Climate Business Plan (NG-ACBP), ce plan d'action qui couvre la période 2021-2026 ambitionne d'aider la région à bâtir une économie sobre en carbone et résiliente au climat.

Fortement exposée au dérèglement climatique, l'Afrique subsaharienne a tout intérêt à changer de paradigme afin de donner un nouveau souffle à son économie au risque de voir 43 millions de personnes supplémentaires sombrer sous le seuil de pauvreté d'ici 2030, avertit l'institution.

" Le plan appelle les pays à saisir l'opportunité de renforcer la résilience climatique pour développer leurs économies et réduire la pauvreté, à redoubler d'efforts pour accroître l'accès à l'énergie dans la région et à tirer parti d'approches durables et innovantes pour passer à des voies de développement plus vertes ".

5 axes vont soutenir la stratégie à savoir la sécurité alimentaire, l'énergie propre, les villes vertes et résilientes, la stabilité environnementale et les chocs climatiques. Des lignes directrices qui devront notamment permettre aux Etats de " se développer de manière propre en adoptant des pratiques agricoles intelligentes face au climat, en améliorant l'accès à une énergie propre, verte et abordable " relève Ousmane Diagana, vice-président de la Banque mondiale pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre.

Voir aussi - Les banques multilatérales ont investi 62 milliards $ dans des projets en faveur du climat

"(..) les technologies vertes offrent une opportunité de croissance et de création d'emplois. Cela est particulièrement vrai dans le secteur de l'énergie, où les énergies renouvelables sont devenues une source d'énergie propre et peu coûteuse, mettant ainsi à portée l'objectif de l'accès universel à l'électricité " a renchéri Hafez Ghanem, vice-président de la Banque mondiale pour l'Est et l'Afrique australe.

Dans le détail, le plan présenté par l'institution prévoit notamment la formation de 10 millions d'agriculteurs aux approches agricoles intelligentes face au climat, l'expansion de la gestion intégrée du paysage sur 60 millions d'hectares dans 20 pays, l'augmentation de la capacité de production d'énergie renouvelable de 28 GW à 38 GW pour augmenter l'accès à une électricité propre, et l'équipement d'au moins 30 villes " avec des approches d'urbanisme compact et bas carbone ".

Jean Mermoz Konandi

Publié le 15/09/20 17:47

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.