La CGRAE, le fonds de pension de l’Etat ivoirien, prend le contrôle d’Oragroup

TG0000000249 - ORGT
La BRVM ouvre dans 11h17min

Après des mois de tractations avec différents acteurs, la sortie (partielle) du fonds d'investissement panafricain ECP se fera finalement au profit de la CGRAE (Caisse générale de retraite des agents de l'Etat), l'institution en charge des pensions des fonctionnaires et autres agents de l'Etat ivoirien.

L'accord entre les parties signé en milieu de mois de novembre porte sur le rachat par l'IPS CGRAE de 61,45% du capital d'Oragroup, devenant ainsi l'actionnaire majoritaire de la holding financière à la tête du réseau Orabank présent dans une douzaine de pays africains.

Il faut noter que d'autres actionnaires institutionnels (Proparco, DEG, BOAD, BIO) d'Oragroup ont également cédé une partie de leur participation au capital à la faveur de cette opération qui reste soumise à l'approbation de la Commission bancaire de la zone UEMOA et de celles des autres pays de présence du groupe.

Voir aussi - BRVM : Oragroup se relance au 3ème trimestre avec une hausse de 248% de son bénéfice

Dans la nouvelle configuration, ECP (qui détenait 50,01% du capital) a choisi de conserver 20% du capital  " dans une dynamique de continuité " eu égard aux " perspectives de croissance et du plan de développement " d'Oragroup, note le capital-investisseur dans son communiqué ce 21 novembre.

" ECP est très fier du chemin parcouru depuis l'entrée au capital et l'accompagnement d'Oragroup en 2008. Ensemble, nous avons constitué un groupe bancaire de référence à vocation panafricaine " se félicite Vincent Le Guennou, co CEO d'ECP qui rassure " qu'avec la Caisse Générale de Retraite des Agents de l'État (CGRAE), Oragroup va poursuivre sa trajectoire de forte croissance ".

L'IPS CGRAE, qui compte près de 83 000 adhérents, arrive à la tête d'un groupe qui pèse   et qui a engrangé 29,78 milliards FCFA de bénéfice net fin 2018, en progression de 35% par rapport à 2017.

Voir aussi - Oragroup sollicite une levée de 35 milliards FCFA de billets de trésorerie

" Financée par des revenus exceptionnels, l'acquisition d'Oragroup constitue une date historique " pour la CGRAE qui  " devient ainsi un acteur clé du développement et du financement de nos économies régionales " s'est félicité Abdourahmane Tiémoko BERTE, directeur général de l'institution.

" Aussi, dans le cadre d'un vaste projet institutionnel panafricain que l'IPS-CGRAE va promouvoir, les caisses de prévoyance sociale de la sous-région seront invitées à participer à l'opération et apporter leur haute contribution au développement du groupe dans chacun des pays de présence ", a-t-il en outre annoncé.

Rappelons que cette cession d'actifs fait suite à l'opération admission d'Oragroup à la BRVM où il avait déjà cédé 20% de son capital dont quelques 9% avaient déjà été acquis par l'IPS CGRAE.

Voir aussi - ORAGROUP réalise, fin 2018, un résultat net de 29,8 milliards FCFA, en hausse de 35%

Lancé en 1988 au Bénin, le groupe s'est au fil des acquisitions (dont le réseau BRS, Banque régional de solidarité dans la zone UEMOA) bonifié au point d'avoir une présence, outre les 8 pays de l'UEMOA, en Guinée, en Mauritanie, au Gabon et au Tchad.

 Voir la publication sur le lien ici.

Voir aussi - Classement des groupes bancaires actifs dans la zone UEMOA

Jean Mermoz Konandi

Publié le 21/11/19 17:57

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.