La Côte d’Ivoire mobilise moins que prévu sur le marché des titres publics de l’UMOA

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM Ouvre dans 9h46min

Après avoir levé moins que prévu en début de semaine, soit le 11 juin dernier, 52,88 milliards FCFA contre un objectif initial de 55 milliards FCFA, sur le marché des titres publics de l'UMOA, la Côte d'Ivoire y est retournée à nouveau trois jours après, soit ce 14 juin. Pour cette seconde intervention de la semaine, le pays a également mobilisé moins que prévu.

L'opération a encaissé cette fois une enveloppe de 55,02 milliards FCFA (83,87 millions d'euros) loin des 70 milliards FCFA recherchés au départ, auprès des investisseurs du marché financier régional. Cette sortie s'est déroulée via une unique émission de Bons assimilables de Trésor (BAT) de maturité 28 jours.

Au terme de l'opération, le montant global des soumissions représentant l'enveloppe proposée par les investisseurs est ressorti à 70,55 milliards FCFA, soit un taux de couverture de 100,79%. Abidjan a opéré le choix de mobiliser moins que prévu en retenant comme indiqué plus haut 55,02 milliards FCFA, équivalent à un taux d'absorption de 77,98%.

Le taux marginal est ressorti à 5,9% avec un rendement moyen pondéré représentant la rémunération moyenne des fonds alloués chiffré à 5,38%. Les soumissions retenues émanent de 4 pays sur les 8 Etats membres de l'Union, à savoir la Côte d'Ivoire, avec 39,2 milliards FCFA, soit un taux de 82,21% du montant levé, le Sénégal (10,48 milliards FCFA), le Togo (5 milliards FCFA) et le Bénin (0,34 milliard FCFA).

Soulignons qu'avec ces deux émissions combinées, cela fait un total de 107,9 milliards FCFA que la Côte d'Ivoire a emprunté dans la semaine, contre une ambition initiale affichée de 125 milliards FCFA.  

Narcisse Angan

Publié le 15/06/24 11:52

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

qQ4NRwznfG8O1kmXt27cVhdLnh7UuBvnPRtqA58pCPo False