La référence de l'actualité économique dans l'UEMOA

sikafinance, bourse Côte d'Ivoire

La part du dollar dans les réserves mondiales de change au plus bas depuis 25 ans

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM ouvre dans 12h49min

D'après l'enquête COFER (Currency Composition of Official Foreign Exchange Reserves) du FMI publiée le 31 mars dernier, la part du dollar dans les réserves de change détenues par les banques centrales a enregistré une forte baisse au 4e trimestre de 2020. Elle a atteint son plus faible niveau en 25 ans en passant de 60,5% au 3e trimestre 2020 à 59% au 4e trimestre 2020, après avoir enchaîné trois trimestres de baisse d'affilée.

Cette chute de la part du dollar est la plus importante depuis 1995, lorsqu'elle était descendue à 58%. Selon certains analystes, cette situation traduit en partie la diversification du portefeuille de réserves de changes des banques centrales qui ont accru leurs volumes de monnaies de pays émergents comme la Chine.

En outre, le repli de la part du dollar pourrait être la résultante de fluctuations des taux de change, lesquelles ont tendance à impacter la valeur des portefeuilles de devises des banques centrales selon d'autres analyses. Cela est valable pour les institutions d'émission monétaire détenant des titres publics en dollar dans leurs coffres " bien que cet effet ait tendance à être moins important puisque les rendements des principales obligations en devises évoluent généralement ensemble " explique le FMI.

Voir aussi - UEMOA : Les réserves de change progressent à 12 700 milliards FCFA à fin janvier 2021

Voir aussi - Ghana : Les réserves de change ont atteint 8,7 milliards dollars à fin février 2021

Toutefois, rassure le FMI, le billet vert conserve son statut de monnaie de réserve privilégiée par les banques centrales, sa valeur par rapport aux principales autres devises étant restée globalement inchangée au cours des deux dernières décennies.

Par ailleurs, en ce qui concerne l'euro, sa part dans les réserves de banques centrales est passée de 20,5% au 3e trimestre à 21,2% au 4e trimestre 2020, soit son plus haut niveau depuis 2014. La part des autres devises, dont le dollar canadien et le renminbi chinois, s'est hissée à 9% au quatrième trimestre 2020.

Junior Konan

La Rédaction

Publié le 06/05/21 17:19

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.