Le FMI salue la résilience de l’économie congolaise

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM Ouvre dans 7h41min

A l'issue des discussions qui se sont tenues du 19 octobre au 02 novembre dernier à Brazzaville dans le cadre de la 4ème revue du programme économique et financier appuyé par la Facilité Élargie de Crédit (FEC), le FMI s'est dit satisfait par les progrès réalisés par l'économie congolaise, apprend-t-on d'un communiqué de l'institution. "L'équipe du FMI salue l'engagement renouvelé des autorités à mettre en œuvre les politiques nécessaires pour maintenir la stabilité macroéconomique, promouvoir une croissance inclusive et durable et préserver la viabilité des finances publiques et de la dette", souligne Roland Kpodar, le chef de la mission du Fonds ayant séjourné à Brazzaville.

Malgré un contexte international difficile, la croissance économique du pays devrait se maintenir à 4% selon les projections du Fonds. Elle sera soutenue par un redressement de la production pétrolière consécutivement à l'entrée en production d'un nouveau champ offshore. L'institution de Bretton Woods anticipe également sur "la résolution des problèmes techniques qui entravaient la croissance", ce qui va déboucher sur une "solide croissance" des investissements privés dans les secteurs tels que l'agriculture, l'industrie alimentaire, les services publics, la construction et les services.

Toutefois, le FMI indique que des efforts supplémentaires doivent être réalisés par le gouvernement dans le cadre de la mise en œuvre des réformes structurelles. L'objectif de ces réformes étant de "maintenir la dette publique à des niveaux soutenables, de réorienter les dépenses vers les dépenses sociales et les infrastructures essentielles et, à terme, de fournir une base solide pour une économie plus forte et plus diversifiée".

Le dossier du Congo sera transmis au conseil d'administration du Fonds le 15 novembre prochain, débouchant éventuellement sur un 4ème décaissement. Rappelons qu'en juillet dernier, l'institution avait débloqué 32,4 millions de DTS (environ 43 millions de dollars) au profit du Congo, portant l'ensemble des décaissements dans le cadre du programme en cours à 226,8 millions de DTS, soit environ 300 millions de dollars.

Cédrick JIONGO

La Rédaction

Publié le 03/11/23 18:07

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

SCJHGvtaMNQQrBR_pPUmZWz-Psw2DltCXOicCc4zX9k False