Le Luxembourg veut intensifier sa coopération économique avec le Sénégal

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM Ouvre dans 5h56min

Le Sénégal accueille depuis ce 22 février une mission économique luxembourgeoise de haut niveau venue explorer de nouvelles pistes pour intensifier une coopération qui se veut dynamique. Dirigée par le ministre luxembourgeois de l'Economie, de la Coopération au Développement et de l'Action humanitaire Franz Fayot, la mission qui comprend une vingtaine de chefs d'entreprise, est présidée par grand-duc héritier du Luxembourg Henri de Nassau.

A Dakar, l'un des points d'orgue de ce séjour a été l'audience accordée ce 23 février à la délégation par la ministre de l'Economie, du Plan et de la Coopération Oulimata Sarr. Une rencontre qui a permis de faire une revue des relations entre les deux pays et les prochaines étapes de coopération.

Soutenue par une aide au développement accordée depuis 2001, la coopération a depuis pour cadre le PIC, le Programme Indicatif de Coopération qui est axé sur la Santé et la protection sociale d'une part, et d'autre part sur la formation professionnelle et l'employabilité des jeunes. Le 4ème PIC entamé en 2018 et s'achève cette année avec à la clé plusieurs dizaines de milliards de francs CFA investis dans l'économie locale.

La ministre a saisi l'occasion pour solliciter le Duc afin que son pays accompagne également les efforts du Sénégal dans les domaines de la souveraineté alimentaire et des infrastructures notamment.

Les échanges autour du dernier programme qui s'achève ont permis d'aborder le 5ème PIC déjà en cours d'élaboration. Un sujet qui devrait être à l'ordre du jour de la 16ème session de la Commission de Partenariat entre le Sénégal et le Grand-Duché de Luxembourg prévue le 5 juillet prochain au Luxembourg.

Il faut souligner que la zone de concentration géographique des projets financés par le PIC s'étend aux régions de Louga, Matam, Saint-Louis et Thiès, avec un déploiement récent dans la zone centre (Kaolack, Fatick, Diourbel et Kaffrine) pour le volet formation professionnelle.

Notons par ailleurs que cette mission, qui prend fin ce 25 février, est aussi l'occasion pour le Luxembourg d'explorer de nouveaux axes de coopération notamment dans le domaine de la cybersécurité, de la santé et de la cosmétique.

Mohamed Camara

La Rédaction

Publié le 24/02/23 19:09

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

jRIN9ntm4y1-GucdSkfCgwaMCOzfU27QqC9LTwPg11Q False