Le Sénégal rassure de ne pas étendre l'ISSD au secteur privé

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM Ouvre dans 16h3min

Moody's Investors a annoncé dans une note parue ce 12 juin de la mise en examen de la note financière du Sénégal. Le pays pourrait ainsi voir sa note de long terme ''Ba3'' dégradée au terme de l'étude.

En effet, Moody's explique que la mise en examen de la note financière du Sénégal permettra ''d'étudier les conditions de l'allégement de la dette et d'évaluer l'impact de la participation du Sénégal à l'ISSD sur les créanciers du secteur privé si cette initiative venait à s'étendre à ces derniers.

Pour rappel, le 10 juin dernier, les pays membres du G20 en accord avec la Banque mondiale et le FMI ont convenu de la suspension du remboursement de leurs créances envers le Sénégal entre le 1er juin et le 31 décembre 2020, dans le cadre de l'initiative de suspension du service de la dette (ISSD) conclut le 15 avril dernier.

Voir aussi - Covid-19/Sénégal : Suspension du remboursement de 91 milliards FCFA de dette due aux créanciers internationaux

Si ce mécanisme du gel de remboursement envers les créanciers internationaux n'est pas en lui même remis en cause par Moody's, l'extension de la mesure envers le secteur privé présente un risque de perte de risque de ces derniers dont la créance en 2020 s'élève à 0,4% du PIB.

Hausse du ratio de la dette à 65% du PIB en 2020

Dans ce contexte actuel marqué par la crise du Covid-19, Moody's relève que l'une des principales contraintes pour le profil de crédit du Sénégal est le poids de sa dette qui a atteint 56% du PIB en 2019 et qui pourrait progresser à 65% en 2020.

Cette augmentation du ratio de la dette est principalement due à l'accroissement prévu du déficit budgétaire à 3,3 % du PIB en 2020, reflétant les dépenses liées à la pandémie et des recettes plus faibles, en plus du ralentissement significatif de la croissance et des perspectives de croissance à moyen terme plus incertaines que prévu.

'' La dette publique relativement élevée au-dessus de la médiane du Ba3 limite la capacité d'absorption des chocs du Sénégal et sa capacité à soutenir le développement des secteurs stratégiques'' relève Moody's.

Par ailleurs, l'agence de notation financière souligne que la note du Sénégal serait probablement confirmée à son niveau actuel si les conclusions de l'examen concluait que la participation de l'ISSD n'entraînerait pas de défaut de paiement sur la dette du secteur privé.

Les assurances du Sénégal

Suite à la note de Moody's, le gouvernement sénégalais tient à rassurer ses créanciers privés de sa volonté de continuer à assurer le service de la dette malgré son adhésion à l'ISSD, indique un communiqué du ministre des Finances et du Budget. 

Olivia Yao

Publié le 14/06/20 11:52

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

CvuA_imzJdwvbWiZrsVY_U3RdbJ7PKnHywlO05ozwDU False