Nigéria : La raffinerie de Dangote va coûter 15 milliards $ et générer 70 000 emplois

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM Ouvre dans 7h1min

Le milliardaire Aliko Dangote est bien avancé sur son emblématique chantier de construction de la première raffinerie privée au Nigéria, le plus important projet industriel qu'ait connu le pays.

D'une capacité de de raffinage de 650 000 barils/jours qui en fait l'une des plus grandes au monde, l'infrastructure va tout même coûter 13,5 milliards $, ce qui représentera 2,3% du PIB Nigéria, révèle dans un article Bloomberg. Et le projet s'intègre dans un vaste complexe pétrochimique dont le coût global est estimé à 15 milliards $, près de 8 300 milliards FCFA, un peu plus que le budget d'un pays comme la Côte d'Ivoire (8 061 milliards FCFA en 2020).

Voir aussi - Nigeria : La raffinerie de pétrole d'Aliko Dangote se précise

Le pari semble être hors norme pour le magnat nigérian qui a fait fortune dans le ciment avant d'être aujourd'hui à la tête d'un important conglomérat qui part de l'industrie sucrière à la logistique en passant par l'agro-industrie ou encore le montage automobile (en partenariat avec Sinotruck). " Oui, les risques sont élevés et les défis importants ", mais " les récompenses attendues sont tout aussi élevées " a confié au confrère Devakumar Edwin, directeur général du complexe de raffinerie, le bras-droit de l'homme d'affaires depuis 30 ans.

Voir aussi - Dangote Cement réalise un bénéfice net de 187 milliards FCFA au premier semestre

30 000 personnes sont actuellement mobilisées sur le chantier. Et une fois opérationnelle, ce sont 70 000 emplois que la raffinerie devrait générer pour l'économie locale. Un coup de pouce dont les effets multiplicateurs seront innombrables pour le pays. Mais au-delà, le Nigéria confronté à l'instabilité de sa monnaie devrait économiser chaque année 7 milliards $ de devises, une enveloppe dépensée chaque année pour importer du pétrole raffiné; un paradoxe pour le plus grand producteur africain de brut dont les raffineries sont en panne.

Voir aussi - Face à l'instabilité des monnaies en Afrique, Dangote veut diversifier ses investissements à partir de New York

Après plusieurs reports, le projet devrait être inauguré fin 2021, voire plus tard après 2023 d'après des sources citées par l'agence américaine.

Jean Mermoz Konandi

Publié le 31/08/20 09:41

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

SCJHGvtaMNQQrBR_pPUmZWz-Psw2DltCXOicCc4zX9k False