sikafinance, bourse afrique de l'ouest
se connecter
CONNEXION

Nigeria : Shell perd 10 000 barils de pétrole/jour en raison vols sur ses installations

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM ouvre dans 63h8min

Une raffinerie clandestine dans le Delta du Niger

Au Nigeria, la filiale locale de Shell subit au quotidien des pertes de l'ordre plusieurs centaines de milliers de dollars du fait d'actes de vandalisme sur ses installations, a confié ce lundi à la presse locale Igo Weli, directeur en charge des relations extérieures de la Shell Petroleum Development Company (SPDC), la co-entreprise associant la firme pétrolière et le gouvernement nigérian.

Chaque jour, la société perd en effet 10 000 barils de pétrole en raison des fuites occasionnées par ces actes de sabotages orchestrés par des trafiquants qui volent le brut. Ces pertes sont certes en régression par rapport à l'année dernière où ce sont 11 000 barils qui étaient siphonnées chaque jour, mais c'est loin de satisfaire la SPDC.

Voir aussi - Nigeria : La croissance ralentie à 1,94% au second trimestre

Igo Weli a soutenu que ces actes sont en lien avec l'état de pauvreté dans lequel vivent les populations riveraines qui attendent des retombées de l'exploitation de cette ressource.  Conformément à ses obligations, la société soutient verser des revenus (2,2 milliards $ versés entre 2002 et 2018) destinés à aux populations des zones où sont basées ses installations via des agences gouvernementales. Des fonds qui, a-t-il dénoncé, ne profitent guère au développement de ces régions.

Depuis 2002, la SPDC a réparé 1 160 points de fuite sur ses pipelines causés par ces actes.

Fin août, les autorités nigérianes avaient indiqué que le pays avait perdu 22 millions de barils de pétrole sur sa production au premier semestre, entre janvier et juin 2019, en raison d'actes de vandalismes similaires.  Des pertes substantielles pour le pays quand on sait que le pétrole représentent 90% de ses sources de devise.

Jean Mermoz Konandi

Publié le 10/09/19 18:59

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.