Pétrole/Gaz : Le Niger, future plaque tournante énergétique en Afrique

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM Ouvre dans 25h15min

Dix-huitième producteur de pétrole en Afrique, le Niger ambitionne devenir un important pays pétrolier dans les prochaines années, alors que la demande mondiale de l'or noir devrait fortement croître sur la période 2022 – 2035, selon les projections de l'OPEP.

Voir aussi - Energie : Le Niger veut se lancer dans la production d'hydrogène vert

Dans le cadre de cette ambition, le Niger, par ailleurs le 1er producteur africain d'uranium et 4ème à l'échelle mondiale, s'est lancé dans une série de projets et de réformes politiques. Des mesures qui visent à rendre l'environnement réglementaire et fiscal locale favorable aux investisseurs afin d'accélérer les explorations dans le secteur et par ricochet booster la production de pétrole et de gaz.

Voir aussi - Niger : 146 milliards FCFA de recettes pour les exportations d'uranium

L'accord tripartie signé le 16 février dernier entre le Niger, l'Algérie et le Nigéria lors de la 3ème édition du Forum minier et pétrolier (ECOMOF) à Niamey s'inscrit dans cette ambition. Le traité vise à relancer du projet du Gazoduc Transsaharien long de 4 128 km qui permettra de relier les trois pays africains au marché européen pour échanger jusqu'à 30 milliards de mètres cubes de gaz naturel par an.

Voir aussi - Le pipeline Niger-Benin se précise

A côté de cela, le projet de pipeline Niger-Bénin de 4,5 milliards de dollars et long de 1 950 km est également en cours. L'infrastructure devrait faciliter le transport du pétrole du Niger qui prévoit de multiplier par cinq sa capacité de production d'ici 2023.

Le secteur pétrolier et gazier devrait représenter 24 % du PIB

Avec ces bonnes politiques et tous ces projets, le secteur pétrolier et gazier du Niger devrait représenter environ 24% du PIB, 45% des recettes fiscales, 68% des exportations ainsi que 8 % à 12% de l'emploi formel d'ici 2025, selon les données de la Chambre africaine de l'énergie.

Disposant encore de vastes ressources pétrolières et gazières inexploitées, le Niger dont les réserves de pétrole sont estimées à 3,7 milliards de barils, produit environ 20 000 barils de pétrole brut par jour. Un produit qui est raffiné pour répondre à la demande locale et exporté vers le Nigéria, le Mali et le Burkina Faso.

Soulignons que l'Afrique représente respectivement 9% et 5% de la demande et l'offre mondiale de pétrole.

Olivia Yao

Publié le 23/02/22 10:14

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

UkpG8oY3yV2Cty7uZqMFTm0R51o2fmXQGnFTY6xKBgw False