Réformes des finances publiques : L’Afrique francophone à la recherche des meilleures pratiques

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM Ferme dans 4h34min

La Côte d'Ivoire avec l'appui de l'Union européenne (UE) a organisé une conférence internationale sur les réformes des finances publiques en Afrique francophone, qui s'est déroulée du 20 au 23 novembre dernier à Abidjan, capitale économique ivoirienne.

L'objectif général de cet important rendez-vous visait à ‘'inciter les pays d'Afrique francophone à mener une réflexion commune sur mes mécanismes de réforme des finances publiques et d'en identifier les meilleures pratiques, de manière à renforcer le dynamisme du processus''. En d'autres termes, la conférence vise à partager les bonnes pratiques, en vue d'améliorer les réformes des finances publiques dans les pays francophones du continent.

De façon spécifique, il s'est agi de ‘'mener une réflexion collective sur les difficultés rencontrées par les différents pays dans la transposition au niveau national des directives régionales. Et adopter une " Déclaration d'Abidjan " sur les réformes des finances publiques, ainsi que sur la création d'un pôle international d'expertise des finances publiques à Abidjan''.

Moussa Sanogo, ministre du Patrimoine, du Portefeuille de l'Etat et des Entreprises publiques, a au nom du Premier ministre, souligné que la rencontre était une occasion pour approfondir les échanges multiformes en matière de réformes des finances publiques entretenus à plusieurs niveaux avec les pays et institutions invités.

Il a en outre signifié que le continent africain étant en pleine mutation, se doit de mieux s'organiser afin de répondre collectivement aux défis de développement qui sont les siens, dans un environnement international marqué par les conflits, la crise sanitaire et les contraintes de financement. ''C'est pourquoi, le thème de cette conférence " Collecter plus et dépenser mieux ", se trouve être d'actualité et revêt un intérêt particulier pour nos pays confrontés à la rareté des ressources.'', a-t-il relevé.

Maria Mauro, ambassadrice de l'UE en Côte d'Ivoire, a indiqué que le thème de la conférence est capital en ces temps marqués par l'impact des conflits ou des chocs exogènes sur les économies. Ce sont plus d'une vingtaine d'Etats africains qui y ont pris part, de même que plusieurs organisations internationales, telle que le FMI, la Banque mondiale, l'AFD, la BAD, l'UEMOA, la CEMAC, etc.

Narcisse Angan

Publié le 03/12/23 14:14

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

SCJHGvtaMNQQrBR_pPUmZWz-Psw2DltCXOicCc4zX9k False