sikafinance, bourse afrique de l'ouest
se connecter
CONNEXION

Sénégal : Sonatel au centre de vives polémiques autour de ses tarifs

SN0000000019 - SNTS
La BRVM ouvre dans 9h14min

Au Sénégal, le leader du marché des télécoms, Sonatel, cristallise le courroux  de ses clients qui dénoncent la hausse de ses tarifs. L'affaire a pris une telle ampleur que les autorités ont dû s'en mêler.

Le 22 juillet dernier, Sonatel présentait une nouvelle tarification pour ses forfaits ‘'illimix'' et ‘'Mixène Kirène'', prenant soin pour l'occasion de mettre en avant la baisse des coûts de télécommunication sur ces dernières années. " En 4 ans, les prix de l'internet mobile ont baissé en moyenne de 70% et ceux de l'internet fixe de 83% et le Sénégal a aujourd'hui des tarifs Internet parmi les plus bas d'Afrique ", indiquait le 24 juillet un communiqué de la compagnie.

L'annonce n'a toutefois pas eu l'effet escompté et a soulevé au contraire un tollé au sein de la société civile qui, à travers diverses organisations, a dénoncé une hausse de tarifs au point d'appeler au boycott de la marque.

Sonatel avait, pour lever toute équivoque, expliqué au cours d'une conférence de presse que les nouveaux forfaits intégraient des formules avec des coûts plus accessibles et que globalement, les clients bénéficient plutôt d'une baisse de tarifs. Une argumentation qui peine à convaincre, à un tel point que des leaders d'opinion et des associations ont explicitement appelé au boycott de la marque.

Saisi par des associations de consommateurs, l'ARTP, le régulateur du secteur des télécoms, dans une note datant du 7 août, a, au terme d'une médiation, demandé à l'opérateur de " surseoir aux nouvelles offres mises sur le marché " évoquant le contexte inapproprié de la crise de Covid-19.

" Sonatel Orange rappelle qu'à travers cette nouvelle gamme de forfaits mobiles, les tarifs ont baissé pour 91% des clients concernés, notamment ceux ayant les pouvoirs d'achat les plus faibles ", a rétorqué la compagnie dans un communiqué le 7 août, rappelant que " toutes ses initiatives commerciales, notamment le lancement de nouvelles offres ou leurs évolutions, sont concertées avec l'ARTP dans le respect des textes en vigueur ".

Devant le statu quo, le président sénégalais Macky Sall, a reçu en audience ce 13 août Sékou Dramé, le directeur général de Sonatel, sans qu'aucune information officielle ne filtre de la rencontre. La presse locale a toutefois indiqué que le chef de l'exécutif aurait fait part de sa désapprobation relativement à la nouvelle tarification surtout dans un contexte de crises sanitaire et économique.

 Le Sénégal est le principal marché du groupe Sonatel présent dans 5 pays ouest africains. Ce dernier qui a passé depuis 2 ans le cap de 1 000 milliards FCFA de chiffre d'affaires, vient d'emprunter 100 milliards FCFA, pour financer un important plan d'investissement en vue d'améliorer la qualité de ses services et développer de nouveaux relais de croissance alors que son modèle économique actuel atteint ses limites. Un virage perceptible avec le repli continue du résultat net qui a baissé de 11% depuis 2015, passant d'un peu plus de 221 milliards FCFA à 196,8 milliards fin 2019.

Jean Mermoz Konandi

Publié le 18/08/20 13:11

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.