UMOA/Marché des titres publics : Le Mali peine à convaincre les investisseurs

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM Ouvre dans 17h7min

Le Mali a échoué, une énième fois encore, à mobiliser les ressources dont il a besoin lors de son émission de titres publics sur le marché régional de la dette.

En effet, alors qu'il recherchait 35 milliards FCFA via une double émission d'obligations assimilables du trésor (OAT) de maturités 3 ans et 5 ans, le pays n'a reçu que des offres à hauteur de 12,922 milliards FCFA, soit un taux de couverture de 36,92%.

Ce faible taux de souscription a obligé Bamako à accepter l'ensemble des offres, soit 36,92% du montant mis en adjudication.
Dans le détail, 11,49 milliards FCFA ont été levés via les OAT de 3 ans et 1,42 milliard FCFA sur celles de 5 ans.

Par ailleurs, les obligations de 3 ans ont enregistré des décotes pour un prix marginal de 9 475 FCFA et 9 676 FCFA pour le prix moyen pondéré, quand celles de 5 ans ont enregistré des prix marginal et moyen pondéré de 9 451 FCFA et 9 495 FCFA.

Soulignons également que la quasi-totalité des offres sont provenues du Mali avec des rendements moyens pondérés qui ont touché le plafond à 7,14 % pour la mutité de 3 ans et à 7,44 % pour celle de 5 ans.

Mamadou Diao Barry

La Rédaction

Publié le 23/02/23 16:30

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

CvuA_imzJdwvbWiZrsVY_U3RdbJ7PKnHywlO05ozwDU False