Vincent Le Guennou prend les commandes du nouveau fonds d’investissement de Africa50

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM Ouvre dans 12h44min

Africa50, la plateforme dédiée aux investissements dans les infrastructures en Afrique lancée avec le concours de la BAD en 2014, ajoute une nouvelle corde à son arc dans son ambition d'élargir les flux de financements en direction de la région. L'institution a annoncé ce 5 octobre la création d'un nouveau fonds dénommé Fonds d'accélération des infrastructures Africa50 dont l'ambition sera d'attirer de nouveaux capitaux privés pour appuyer le développement du continent.

" Ce nouveau véhicule d'investissement est conçu pour les investisseurs cherchant à s'exposer à des projets d'infrastructure et des actifs bancables en Afrique et cherchant à obtenir des rendements ajustés au risque, tout en contribuant au développement du continent ", explique Africa50.

Pour mener à bien cette mission, la direction du nouveau fonds a été confiée à une figure emblématique du capital-investissement en Afrique en la personne de Vincent Le Guennou, ex-patron de ECP (Emerging Capital Partners), l'un des plus anciens et plus importants fonds axés sur le continent.

Le premier challenge de Vincent Le Guennou sera de lever 500 millions de dollars, en plusieurs clôtures, afin de démarrer ses investissements avec comme cibles prioritaires l'électricité, les transports, les TIC, le gaz intermédiaire, la santé et l'éducation, des secteurs essentiels pour soutenir la croissance.

La nouvelle entité, qui aura recours aux investisseurs privés et institutionnels en Afrique et dans le monde, " créera ses propres opportunités d'investissement et prendra ses décisions d'investissement de manière indépendante " et pourrait réaliser des co-investissements avec Africa50. " Cela nous permettra d'exploiter un pool différent d'investisseurs ainsi que des économies à long terme pour augmenter les capacités d'investissement dans les infrastructures de l'Afrique ", a expliqué Alain Ebobissé, PDG d'Africa50.

" Attirer davantage de capitaux du secteur privé est essentiel pour alléger les budgets publics déjà limités et contribuer à la croissance du continent et à la reprise post-pandémique. Je suis ravi d'accueillir Vincent en tant que PDG de ce nouveau fonds soutenu par Africa50 ", a-t-il ajouté.

Jean Mermoz Konandi

Publié le 06/10/21 09:55

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

0JImG9RBFqkuj1G1wUqsScjFW9cx2R-eAkp34ldy6Vs False