ZLECAF : Afreximbank exhorte les Etats africains à appuyer les PME à l’export

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM Ouvre dans 10h16min

S'exprimant ce 25 septembre à l'occasion de l'Africa International Exhibition qui s'est ouverte hier en marge de l'Assemblée générale des Nations unies à New York, la vice Vice-présidente exécutive d'Afreximbank a mis en exergue les difficultés auxquelles sont confrontées les PME africaines sur le marché international face à la concurrence " féroce " que leur impose les multinationales et des grandes entreprises rendant leur chance de survie marginale, voire inexistante.

Pour inverser la tendance, la dirigeante a invité les États du continent à soutenir la mise en place de sociétés de commerce et d'exportation (Export trading company, ETC) destinés à accompagner les PME.

Les ETC sont des entreprises dont le cœur de métier est la fourniture de services de soutien aux entreprises spécialisées dans l'exportation. Du point de vue du client, cela comprend l'entreposage, l'expédition, l'assurance... des marchandises. En outre, ces dernières gèrent également les exigences légales tout au long du processus d'exportation de diverses marchandises.

Prenant exemple sur l'Asie qui a relevé ce défi, Kanayo Awani a précisé que les ETC agiraient "comme des agrégateurs et créeraient un volume d'échanges considérable" pour résister à la concurrence. "Ces mesures sont particulièrement urgentes au moment où l'Afrique commence à mettre en œuvre l'Accord sur la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf)".

Voir aussi - Afreximbank lance un guichet numérique unique pour fluidifier le commerce intra-africain

Pour sa part, la banque Africaine d'import-export revendique un ensemble d'initiatives visant à faciliter l'accès des PME africaines au marché international. On peut citer entre autres, le guichet unique Africa Trade Gateway, un écosystème numérique qui comprend des actifs conçus pour lever les barrières non tarifaires, le Club TRADAR qui propose des outils numériques innovants et des opportunités de réseautage pour les PME, et le Système panafricain de paiement et de règlement (PAPSS) qui permet les transactions sur le continent en monnaies locales.

Cédrick Jiongo

La Rédaction

Publié le 25/09/23 16:42

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

qQ4NRwznfG8O1kmXt27cVhdLnh7UuBvnPRtqA58pCPo False