sikafinance, bourse afrique de l'ouest
se connecter
CONNEXION

COMPRENDRE LES INDICES BOURSIERS

Par Dally Gotta, le 05/11/2019

Dally Gotta
Dally Gotta

Sur un marché boursier, la création d'un indice boursier répond avant tout à un besoin de synthétiser l'information et son évolution traduit le degré de confiance que les investisseurs placent dans les produits du marché boursier.

Les indices boursiers sont des indicateurs représentatifs des activités du marché financier. Véritables baromètres d'un marché (ou d'un secteur dans le cas d'indices sectoriels) ils sont à la fois un instrument de mesure du comportement du marché et un outil de comparaison très utile pour les gérants de portefeuilles.

Ils permettent en effet de savoir si les choix d'investissement opérés sont plus performants que le marché dans lequel ceux-ci sont effectués. Si la performance de l'investisseur est inférieure à celle de l'indice de référence, alors il serait peut-être mieux pour lui de changer de stratégie.

Méthodologie de calcul des indices

Un indice boursier est une grandeur économique qui permet d'apprécier la variation d'une donnée du temps (t) par rapport au temps (r) de référence. En bourse, l'indice est l'appréciation du niveau des cours pondérés ou non, des valeurs cotées à un instant (t) par rapport à un autre temps (r) de référence.

Les indices boursiers se calculent en faisant une moyenne de cours de bourse d'un nombre fixe de valeurs. Autrement dit, un indice boursier est calculé en faisant la moyenne de la valeur des titres le composant, ou en prenant en compte la valeur de chaque titre dans la capitalisation boursière.

Il existe cependant, plusieurs façons de calculer un indice boursier. En fonction des méthodes de calcul, on distingue souvent les indices de prix et les indices de marché.

Indice de prix

Son calcul s'effectue uniquement à partir des cours des sociétés cotées rapportés à une base, par exemple 100. Il est déterminé en fonction de l'indice précédent.

Si vous aimez les mathématiques financières ou si vous voulez savoir comment on le calcule, voici la formule :

 

Indice de marché

Ce type d'indice est le plus répandu pour le calcul d'un indice boursier. Il se calcule en faisant le rapport à un instant donné de la somme des capitalisations boursières (cours de l'action multiplié par le nombre de titres) sur leur capitalisation boursière à une date de référence.

Un ajustement est apporté à l'indice au niveau de la capitalisation boursière de référence lorsqu'une société émet de nouveaux titres (augmentation de capital), rachète des titres en circulation (diminution de capital), aussi lors des fractionnements ou consolidations et des nouvelles introductions en bourse. L'ajustement a pour but de neutraliser le changement, de façon à ce qu'il n'affecte pas l'indice.

La formule des indices de marché est la suivante :

 

En tant qu'indicateur de plusieurs actions, un indice boursier n'a pas de valeur intrinsèque. Un indice évolue donc en points avec deux chiffres après la virgule et reflète les prix des actions de tous ses actifs. Certains indices boursiers appliquent la même pondération à chaque action qui le compose, tandis que d'autres comme ceux de la BRVM, donneront plus de poids aux actions dont la capitalisation est la plus importante.

La formulation et les critères de sélection des indices de la BRVM s'inspirent des principaux indices boursiers du monde, plus particulièrement de l'indice de l'International Financial Corporation Global, société affiliée à la Banque Mondiale.

Selon les critères d'éligibilité des indices de la BRVM, l'émetteur doit être constitué dans un des pays de l'UEMOA et y résider pour fins fiscales. Seules les actions ordinaires sont éligibles, par conséquent les valeurs liquidatives (VL) des fonds d'investissement sont exclus de l'indice.

A la BRVM, il existe deux principaux indices, représentant l'activité des titres du marché des actions : il s'agit du BRVM 10 et du BRVM Composite. A ces deux indices, il faut ajouter sept (07) indices sectoriels.

  • Le BRVM Composite

C'est un indice général, il prend en compte toutes les sociétés cotées à la BRVM. Le BRVM Composite est ajusté chaque fois qu'une nouvelle société est introduite à la cote (mais aussi en cas d'augmentation ou de réduction de capital), de manière à être adapté à l'évolution du Marché Financier Régional.

Aussi, plus la capitalisation d'une valeur est importante, plus sa variation influe sur celle de cet indice. La capitalisation boursière de SONATEL pesant un tiers de l'ensemble du marché, son évolution à la hausse ou à la baisse (selon l'ampleur de cette variation) " drive " cet indice et tous ceux dans lequel le titre SONATEL est présent.

  • Le BRVM 10

L'indice BRVM 10 est constitué des 10 sociétés les plus actives ou disons simplement les plus liquides du marché. La notion de liquidité occupant une place fondamentale dans la sélection des valeurs composant l'indice BRVM 10, chaque année, cet indice est actualisé 4 fois, soit chaque trimestre (le premier lundi des mois de janvier, avril, juillet et octobre).

Le critère de choix des sociétés est rigoureux et conforme aux normes internationales. Ainsi les sociétés du BRVM 10 obéissent aux critères suivants :

  •   le montant moyen des transactions au cours des trois mois, précédent la revue trimestrielle ne doit pas être inférieur à la médiane des montants quotidiens moyens des transactions de l'ensemble des titres ;
  •   la fréquence des transactions : celle – ci devrait être toujours supérieure à 50%, c'est à dire que le titre devrait transiger au moins une fois sur deux, durant la période d'étude de trois mois.
  • Les indices sectoriels

Les indices sectoriels représentent les entreprises en fonction des différents secteurs d'activité. Ces secteurs sont au nombre de sept (07). Ce sont : l'industrie (12 sociétés), les services publics (4 sociétés), la finance (15 sociétés), le transport (2 sociétés), l'agriculture (5 sociétés), la distribution (7 sociétés) et autres secteurs (1 société).

Cas pratique : Calcul du BRVM Composite sur la séance du jeudi 31 octobre 2019

 

C'est à dire en faisant le rapport à un instant donné de la somme des capitalisations boursières de chaque valeur sur leur capitalisation boursière à une date de référence.

La somme des capitalisations boursières au 31/10/2019 s'élève à 4 223 465 040 980 FCFA et celle à la date de référence (date d'introduction de chaque valeur ajustée aux différents évènements sur titres intervenus) se situe à 2 976 839 386 353 FCFA.

Horaires de cotation des indices de la BRVM

Les indices de la BRVM cotent en continu (chaque 15 minutes) et sont automatiquement générés par le système de négociation de la BRVM puis diffusés après chaque séance de négociation.

Quelques indices sur différentes places financières internationales

A l'instar des indices de la BRVM, nous vous présentons d'autres indices qui sont plus connus au niveau international :

  1. LE DOW JONES INDUSTRIAL AVERAGE, DJIA (USA)

Créé le 26 mai 1896, c'est le plus vieil et le plus célèbre indice boursier au monde. Le Dow Jones Industrial Average ou plus simplement Dow Jones fut créé par les journalistes Charles Dow et Edward Jones qui quittèrent une agence de presse financière, le Wall Street Financial New Bureau, pour créer la société Dow Jones.

Il est composé des 30 valeurs principales du New-York Stock Exchange (NYSE, première place boursière sur les actions aux Etats-Unis). Il n'indique pas fidèlement l'évolution du marché américain du fait du nombre de valeurs faibles qui le composent et de sa méthode de calcul. En effet, il a une méthode de calcul simple puisqu'il n'est pas pondéré par les capitalisations boursières. Il est égal à la moyenne des cours des actions des sociétés de l'indice.

  1. -Le S&P 500 (Standard and Poor's), S&P 500 (USA)

Créé en 1943 avec une base de 10 points, il est composé de 500 valeurs cotées à la bourse de New-York (NYSE). Il est représentatif de l'évolution du marché américain puisque les titres qui composent l'indice représentent les principaux secteurs. Les 500 titres représentent environ 80% de la capitalisation boursière totale du marché.

  1. LE NASDAQ COMPOSITE (USA)

Cet indice boursier a été créé en 1971 avec une base de 1 000 points, et est constitué de l'ensemble des sociétés américaines et étrangères cotées sur le National Association of Dealers Automated Quotations (NASDAQ, plus grand marché électronique d'actions du monde), soit plus de 5 000 sociétés. L'indice Nasdaq Composite est un indice pondéré à partir de la capitalisation boursière respective de toutes les valeurs cotées sur le NASDAQ.

  1. LE FTSE 100 (UK)

Créé en 3 janvier 1984 avec une base de 1 000 points, le FTSE 100 que l'on appelle également FTSE, ou, de façon familière le " Footsie ", est un indice regroupant les100 entreprises britanniques les mieux capitalisées sur le London Stock Exchange. FTSE signifie Financial Times Stock Echange.

Il constitue le principal indice bousier britannique enregistrant près de 80% des échanges. Sa valeur est déterminée en effectuant la moyenne pondérée de la capitalisation boursière des sociétés et des flottants. L'indice boursier FTSE 100 est l'indice favori du FTSE Group, et est fréquemment utilisé pour mesurer la santé financière de l'économie anglaise. Il est coté de 8h à 16h30 (heure locale).

  1. LE CAC 40 (France)

Le CAC 40 (Cotation Assisté en Continu) est le principal indice boursier de la Bourse de Paris. Il indique la performance des entreprises et la tendance boursière du marché national français. Il a été lancé en mai 1987 par la Compagnie des agents de change mais sa cotation n'a débuté qu'au 31 décembre 1987 avec 1000 points de base.

Cet indice est obtenu par la cotation continue sur le premier marché des valeurs des 40 plus grandes entreprises françaises. Ces entreprises sont sélectionnées sur la base de leur représentativité dans leurs secteurs d'activité, d'un important niveau de flottant, de capitalisation boursière et de liquidité.

  1. LE DAX 30 (Allemagne)

Le Dax ou Deutscher Aktien index est le principal indice boursier allemand. Créé en 1987 avec une base de 1 000 points, il est composé des 30 entreprises les plus importantes cotées à la Bourse de Francfort.

Les transactions de ces entreprises représentent environ 70% des échanges sur la place de Francfort. Ayant pour but de donner une image globale réaliste de l'économie du pays, tous secteurs d'activités confondus, les entreprises qui le compose sont choisis en fonction de leur représentativité de l'économie du pays.

Ainsi cette liste évolue en permanence en fonction des changements de résultats ou d'activités pour maintenir cette représentativité. Il est fondé principalement sur deux critères : la capitalisation boursière et le chiffre d'affaires.

  1. LE NIKKEI 225 (Japon)

Le Nikkei 225 est le principal indice boursier de la Bourse de Tokyo. Créé le 16 mai 1949 avec une base de 100 points, il est l'abréviation du nom du quotidien qui publie cet indice : le " Nihon Keizai Shinbun ".

Le Nikkei 225 regroupe les 225 plus importantes valeurs de la bourse de Tokyo. Comme le Dow Jones, il a une méthode de calcul simple puisqu'il n'est pas pondéré par les capitalisations boursières. Le calcul de sa valeur est basé sur une simple moyenne arithmétique.

  1. LE MSCI WORLD

Calculé aux Etats-Unis, par Morgan Stanley Capital International (MSCI), d'où il tire sa dénomination, le MSCI World comporte, depuis sa création, le 31 décembre 1969, entre 1 500 et 2 000 valeurs, réunissant à elles seules une capitalisation boursière totale s'élevant à des trillions de dollars. Près de 50 % de cette capitalisation provient des entreprises américaines, et pas loin de 25 % de sociétés britanniques, contre seulement 10 % pour les 15 autres pays européens qui y sont également représentés.

Parti sur une base de 100 points, cet indice a progressé de manière relativement régulière durant les 30 premières années de son existence jusqu'à frôler la barre des 1 500 points, son plus haut score alors atteint depuis sa création.

Ce sont ensuite l'éclatement de la bulle Internet, ainsi que les attentats du 11 septembre 2001, qui vont le faire redescendre lentement, pendant quelques années, jusqu'à le faire tomber en dessous des 700 points, pour remonter ensuite à près de 1 700 points, à la fin de l'année 2007, juste avant que la crise de l'immobilier ne vienne lui porter un nouveau coup pour le faire s'effondrer à nouveau, un an plus tard, aux environs de 700 points.

Il existe toute une famille d'indices MSCI qui est de référence parmi les plus utilisés dans le monde par les détenteurs de portefeuilles boursiers. Au total, on ne dénombre pas moins de 11 000 indices MSCI différents à travers le monde étant donné que ces indices peuvent être créés sur simple demande.  Le MSCI World ou MSCI Mondial est le plus connu de ces indices puisqu'il est composé de valeurs cotées dans le monde entier.

En réalité, ce nom reste trompeur puisque seuls les pays les plus développés sont pris en compte dans son calcul. A l'heure actuelle, ces pays sont au nombre de 23, à savoir : l'Allemagne, l'Australie, l'Autriche, la Belgique, le Canada, le Danemark, l'Espagne, les Etats-Unis, la Finlande, la France, la Hollande, Hong Kong, l'Irlande, Israël, l'Italie, le Japon, la Nouvelle-Zélande, la Norvège, le Portugal, Singapour, la Suède, la Suisse et le Royaume-Uni.

Parmi les autres indices MSCI on compte les sous-indices suivants :

  • L'indice MSCI All Markets qui tient compte réellement de l'ensemble des capitalisations boursières mondiales, des pays développés ou émergents.
  • L'indice MSCI Européen qui tient compte uniquement des meilleures capitalisations boursières de l'Union Européenne.
  • L'indice MSCI des pays émergents qui tient compte non plus des pays développés mais des pays émergents comme les pays d'Asie.
  1. Le VIX (Volatility Index)

Le VIX est un indicateur de volatilité du marché financier américain, il représente une mesure du risque de marché. Crée en 1990, il est établi quotidiennement par le Chicago Board Options Exchange (CBOE). Cet indice est calculé en faisant la moyenne des volatilités sur les options d'achat (call) et les options de vente (put) sur le S&P 500.

Cet indice permet de mesurer le niveau de peur, c'est pourquoi il est souvent appelé " indice de la peur " des investisseurs qui est implicitement contenu dans les prix des options. Les options permettent de valoriser le fait d'avoir un choix, or plus l'incertitude est grande plus le choix vaut cher. L'indice évalue ainsi la volatilité des marchés, censée indiquer les hausses et les baisses futures, les crises à venir.

Les valeurs du VIX supérieures à 30 sont généralement associées à une importante volatilité causée par la peur ou l'incertitude des investisseurs et traduit un pessimisme élevé. Une valeur du VIX inférieure à 20 témoigne d'un relatif optimisme sur le marché financier américain. La variation de cet indice est plus importante que sa valeur elle-même. 

Le VIX et les marchés actions évoluent de façon inversement corrélée. Ainsi, lorsque le VIX atteint un sommet, les marchés atteignent des points bas et inversement.

Depuis le début des années 2000, l'indice a dépassé 30 à seulement 3 reprises : en 2001 après les attentats du 11 septembre, entre mai et octobre 2002 (scandales financiers, tensions au Proche-Orient) et en 2008 où il explose littéralement à 80, témoignant de l'ampleur de la crise mondiale.

  1. LES ETF

Les Exchange Traded Funds (ETFs) sont des fonds indiciels qui ont pour objectif de répliquer les variations d'un indice, à la hausse comme à la baisse. Il s'agit donc d'une gestion passive permettant au produit d'avoir une variation similaire à celle de son sous-jacent, sans aucune intervention stratégique pour tenter de surperformer l'indice.

Le principe sous-jacent à l'existence des ETF est celui de la gestion indicielle, qui postule que toute l'information disponible sur le marché est déjà incorporée dans les prix. De ce fait il est impossible à un investisseur, aussi avisé soit-il, de battre sur le long terme l'indice par des choix d'investissement (quoique cela reste possible à court ou moyen terme).

La gestion indicielle consiste dès lors à répliquer, de manière aussi fidèle que possible, un indice boursier. On l'appelle aussi gestion " passive ", par opposition à la gestion active où le gérant de portefeuille va s'efforcer de battre l'indice par des choix judicieux de valeurs " stock-picking ".

Les ETF sont ainsi nés du besoin de permettre aux investisseurs un accès simple, direct et bon marché à l'investissement sur la totalité des valeurs d'un indice boursier. On les appelle aussi " trackers " puisqu'ils ont pour fonction de suivre fidèlement leur indice de référence.

Les promoteurs des ETF considèrent que les gérants ne sont pas capables, sur une longue période, de battre les indices boursiers. Ils considèrent donc qu'il est inutile de payer pour leurs services et qu'il vaut mieux acheter un fonds qui reproduit directement un indice boursier (ou tout autre indice prédéterminé).

Cependant, un ETF n'est pas un produit exempt de risques, au-delà des variations de cours, il peut avoir des erreurs dans le suivi des indices qu'il traque, ou des problèmes de liquidité, liés à un manque de volume sur le marché.

INDICES DÉVELOPPÉS PAR SIKA ADVISORY

Le SIKA TOTAL MARKET RETURN en abrégé " STMT "

L'indice BRVM Composite n'intégrant pas les dividendes, le SIKA TOTAL MARKET RETURN a été élaboré pour prendre en compte l'évolution du BRVM Composite et les dividendes versés par les sociétés cotées.

La performance d'une valeur étant l'évolution du titre et les dividendes reçus, cet indice reflète mieux la performance du marché car il est calculé en prenant la variation du marché sur la période cible plus le rendement cumulé du dividende, c'est-à-dire la somme des dividendes annuels versés de toutes les sociétés cotées, rapportés à la capitalisation boursière d'il y a 1 an ou 3 ans, etc.

Nous avons relevé les performances sur plusieurs périodes.

 

Il est calculé en prenant en compte l'évolution du BRVM Composite sur une période cible. Ainsi sur 5 ans, le BRVM Composite perd 40,49% de sa valeur mais grâce aux dividendes cumulés des sociétés cotées sur les 5 dernières années, la baisse globale du marché sur les 5 ans est amoindrie à -13,42%.

Sur 10 ans, le marché est, en hausse de 6,25% ; mais grâce également aux dividendes cumulés de 68,74% sur les 10 ans, la performance globale du marché est propulsée à 74,99%, soit une rentabilité moyenne d'environ 7,5% par an, mieux que les rendements obligataires autour de 6% et le taux d'épargne autour de 3,5%. Cet indice montre bien que sur long terme, les actions sont de meilleurs investissements malgré des périodes de baisse qui peuvent arriver.

SIKA CONFIDENCE INDEX en abrégé " SCI "

Au regard de la trajectoire baissière du marché observée depuis le début de l'année 2016, le Desk de Recherche de SIKA ADVISORY a élaboré un indice de confiance du marché boursier sous régional afin de mesurer la perception de certains acteurs et anticiper l'évolution du marché.

Un questionnaire est adressé chaque trimestre à plusieurs analystes financiers et gérants d'OPCVM (fonds communs de placement ou SICAV) du marché. A titre d'exemple, les questions suivantes ont été posées pour le 4ème trimestre 2019 :

  • Question 1 : Comment pensez-vous que le marché évoluera sur ce quatrième trimestre ?
  • Question 2 : Comparé à son niveau du 31/12/2018, comment pensez-vous que l'Indice BRVM Composite terminera l'année 2019?

Pour chacune de ces questions, 5 réponses sont proposées, auxquelles sont associées des valeurs numériques qui permettent par la suite de calculer un indice de confiance boursier mesuré sur une échelle comprise entre 0 et 100 :

Un indice supérieur à 50 indique que la situation du marché boursier est perçue de manière globalement favorable par les investisseurs. Inversement, un indice inférieur à 50 reflète une perception globalement négative du marché boursier. La réédition du sondage chaque trimestre fait ressortir la variation de l'indice et permet de savoir si la perception des acteurs s'améliore ou se dégrade.

INDICES EN COURS D'ELABORATION PAR SIKA ADVISORY

Le Sika Bonds and Share Index en abrégé " SBSI "

Sur la BRVM, les investisseurs ont la possibilité d'investir dans les actions mais aussi dans les obligations. Cependant, pour comparer la performance de leur portefeuille par rapport au marché, certains investisseurs utilisent le BRVM Composite alors que cet indice n'intègre pas les rendements des obligations. 

Le Sika Bonds and Share Index sera un indice qui prendra en compte la performance des actions et celle des obligations. Il sera constitué du STMT et du taux de référence des emprunts des Etats de la zone l'UEMOA.

Le SIKA OPCVM Index

Un Organisme de Placement Commun des Valeurs Mobilières en abrégé OPCVM permet la mise en commun de l'argent des investisseurs à travers des Fonds Communs de Placements (FCP) ou des Sociétés d'Investissement à Capital Variable (SICAV).

Les investisseurs placent directement leur argent dans les OPCVM afin que les gérants (des Sociétés de Gestion d'OPCVM, en abrégé SGO) achètent et vendent les titres sur les marchés financiers, en fonction des objectifs ou de la politique d'investissement.

Au 31/10/2019, le marché compte 21 SGO. Nous nous emploierons à élaborer un indice pour mesurer la performance de leurs FCP ou SICAV. Le calcul de sa valeur sera basé sur une simple moyenne arithmétique des valeurs liquidatives disponibles des différents OPCVM du marché.



DERNIERS ARTICLES DE L'AUTEUR